Affaire Mawda: l’extradition du chauffeur encore reportée

Des traces ADN sur le volant et le levier de vitesse ont permis aux enquêteurs de sortir un profil, un Irakien de 25 ans, suspecté d’être le chauffeur de la camionnette.
© Belga
Les parents de la petite Mawda ont été régularisé pour un an et pourront suivre l’enquête sur le décès de leur fille. Un jugement a également contraint le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.
L’avocate de la famille de Mawda dénonce « une diatribe de technicité » qui occulterait le « véritable enjeu de l’affaire ».
L’avocate de la famille de Mawda dénonce «
une diatribe de technicité
» qui occulterait le «
véritable enjeu de l’affaire
».
© Belga
Shamden (à gauche) et Perhast 
: «
Si tous ces gens ne nous aidaient pas, on n’aurait rien, on serait dehors.
» © Pierre-Yves Thienpont.
Un rassemblement devant le Palais de Justice de Bruxelles avait été organisé après la mort de la fillette ©Mathieu Golinvaux - Le Soir
Outre le chauffeur présumé de la camionnette qui transportait la famille de Mawda, plusieurs autres individus ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête pour trafic d’êtres humains.
d-20180518-3M80HG 2018-07-31 21:47:33
d-20180525-3MD6P9 2018-05-25 21:54:29
d-20180524-3MC8R8 2018-05-18 20:07:16
B9716478430Z.1_20180730132729_000+GG5BP74AG.1-0
B9715792178Z.1_20180522221029_000+GNBBBMI98.1-0
B9715779683Z.1_20180521221655_000+GS3BBD8U2.2-0
Des traces ADN sur le volant et le levier de vitesse ont permis aux enquêteurs de sortir le profil d’un suspect dans les enquêtes pour «
trafic d’êtres humains
» et «
entrave méchante à la circulation
».
B9715828111Z.1_20180525215705_000+GPFBCAR8M.1-0
d-20180529-3MF7JF 2018-06-19 18:51:56
Les parents de Mawda, le jour de l’enterrement de la petite, au cimetière d’Evere.
B9715929279Z.1_20180604215044_000+GEPBE0JBU.2-0
© Photo News