Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

Quand Jane Birkin se penche sur sa vie, c’est pour nous parler de ses origines : son milieu, ses parents, et puis ses débuts professionnels, qu’elle considère comme un accident.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Aller à la rencontre de Jane Birkin, c’est un peu jouer avec des poupées russes. Sous la peau de l’élégante septuagénaire qui nous reçoit, que de vies, que de chansons, que de films, que d’épopées. Il y a la petite Jane du swinging London, la fiancée du pirate Gainsbourg, l’actrice de Jacques Doillon et Marion Hansel, la mère de Kate, Charlotte, Lou… Au moment d’évoquer son histoire, la femme qui nous a reçus a choisi d’en revenir à ses racines premières.

Je ne serais pas devenue celle que je suis si…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Preudhomme Eric, dimanche 19 janvier 2020, 9:46

    Quand il n'y pas de Jane, il n'y a pas de plaisir.

  • Posté par Valette Alain, dimanche 19 janvier 2020, 21:53

    Bravo pour le jeu de mots! :-)

  • Posté par Tanghe Michel, samedi 18 janvier 2020, 21:14

    "... J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite …".... …….. Si ce que dit Jane Birkin est la vérité, nous pouvons remettre en cause l'essentiel de notre classe politique…

Aussi en Les racines élémentaires

Grand format Les Racines élémentaires de David Hockney: «J’ai toujours su que je devais quitter Bradford»

David Hockney nous ouvre les portes de son légendaire refuge normand, où il s’est réinventé durant la pandémie. Le grand maître britannique nous raconte ses jeunes années, sa passion pour les arts, son envol vers New York et Los Angeles, son retour vers le Yorkshire natal… A près de 85 ans, Hockney fume, peint, s’amuse. Et savoure le temps qui reste, « ici et maintenant »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs