Démission du chef de la police maltaise après des critiques sur la mort d’une journaliste

Démission du chef de la police maltaise après des critiques sur la mort d’une journaliste
Reuters

Le chef de la police maltaise Lawrence Cutajar a remis sa démission après avoir été visé par des appels lui demandant de se retirer, à la suite du meurtre d’une journaliste maltaise. Il souhaite laisser la possibilité au nouveau Premier ministre, Robert Abela, de mener une réforme de la police, selon un communiqué transmis vendredi par le gouvernement de La Valette.

Lawrence Cutajar était en fonction depuis août 2016 et a été accusé de ne pas avoir enquêté sur les allégations de corruption visant des délégués du gouvernement.

Le chef de la police est actuellement nommé par le Premier ministre mais cette procédure devrait changer. Les membres du Parlement européens et des associations de journalistes remettent en question de longue date l’indépendance de la police maltaise et de la justice.

La blogueuse Daphne Caruana Galizia avait été tuée en octobre 2017 avec une voiture piégée. La journaliste enquêtait sur la corruption au sein du gouvernement et des entreprises. Trois hommes sont accusés d’avoir commis ce meurtre. En outre, à la fin de l’année dernière, l’homme d’affaires Yorgen Fenech a été inculpé pour avoir commandité ce meurtre. Il aurait également eu des contacts avec l’ancien Premier ministre Joseph Muscat. Ce dernier a remis sa démission il y a environ une semaine en raison de cette affaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous