Football Leaks: la justice portugaise confirme un futur procès du hacker Rui Pinto

Football Leaks: la justice portugaise confirme un futur procès du hacker Rui Pinto
Maria Feck

La justice portugaise a confirmé vendredi qu’elle allait juger Rui Pinto, « hacker » portugais à l’origine des révélations de « Football Leaks », qui ont conduit à l’ouverture d’enquêtes dans plusieurs pays européens – dont la Belgique, a-t-on appris auprès de son avocat. « La justice a maintenu sa décision de juger Rui Pinto », a déclaré à l’AFP Francisco Teixeira da Mota, avocat de Rui Pinto, à l’issue d’une audience à Lisbonne.

Selon son avocat, « le nombre de délits qui lui sont imputés a été réduit » à 90 contre 147 auparavant. Le hacker est notamment poursuivi pour sabotage informatique, violation de correspondance ou extorsion aggravée.

Rui Pinto a été extradé par la Hongrie en mars dernier, car il aurait tenté de faire chanter le fonds d’investissement Doyen Sports en exigeant entre 500.000 et un million d’euros pour cesser de publier des documents qu’il avait obtenus illégalement dans les systèmes informatiques du club Sporting Portugal et de Doyen. Ses avocats affirment qu’il avait renoncé de lui-même à sa tentative de chantage.

Les avocats de Rui Pinto présentent leur client comme un « très important lanceur d’alerte européen » ayant permis aux parquets de plusieurs pays, dont la France et la Belgique, d’ouvrir des enquêtes sur les malversations présumées dans le football.

Sur le même sujet
Police et justice
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous