Accueil Monde États-Unis

Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

Rien ne sera jamais simple dans le procès du tout-puissant producteur de Hollywood. Depuis qu’il s’est ouvert officiellement le 6 janvier, la moindre formalité suscite des délibérations à n’en plus finir, et un émoi médiatique permanent. Récit.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 6 min

C’est à Manhattan, dans le monumental immeuble du 100 Centre street, que se joue le dénouement de l’affaire Weinstein, à l’origine du mouvement #MeToo. Depuis bientôt deux semaines, le maître des débats, le juge James Burke, éprouve les pires difficultés à choisir le jury populaire qui, au bout du compte, scellera le sort du prévenu, accusé de harcèlement, d’agressions sexuelles ou de viol par plus de quatre-vingts femmes depuis près de quarante ans et formellement accusé par deux d’entre elles, pour des faits survenus en 2003 et 2006.

Aux Etats-Unis, tout citoyen est susceptible d’être convoqué pour accomplir son devoir en tant que juré dans tout procès civil, et ne peut refuser sous peine d’être lui-même poursuivi en justice pour non-respect de ses obligations légales. Au total, 860 New-Yorkais et New-Yorkaises choisis au hasard ont ainsi reçu une lettre les intimant de se présenter au tribunal à une date précise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 17 janvier 2020, 23:40

    Qu il ait au moins la décence de se tenir debout

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 17 janvier 2020, 22:23

    Pauvre choux le manque de sexe le fait à présent boiter et ne plus pouvoir tenir l'équilibre,déja qu'en la matière il n'était pas un modèle,pathétique.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs