Mehdi Carcela après Malines – Standard (2-3): «Un succès important dans un match de haut niveau»

@News
@News

Le Standard, qui n’avait plus gagné depuis le 1er décembre en championnat (2-1 contre le Cercle de Bruges), a renoué avec la victoire après quatre matches sans succès (2 points sur 12), vendredi à l’occasion du match d’ouverture de la 22e journée du championnat de Belgique de football, le premier de l’année 2020.

Les Rouches ont mené grâce à Selim Amallah (45e+2, 0-1), Mehdi Carcela (69e, 1-2) et Felipe Avenatti (88e, 2-3) mais Igor De Camargo a remis par deux fois Malines dans le coup (50e, 73e). Au classement, les Rouches (38 points) restent 5es mais augmentent leur avance sur les Malinois (6es, 34 points). Le Standard n’était pas venu s’imposer à Malines depuis juillet 2013.

Bastien : « Le but d’Amallah est magnifique »

Il a donc fallu attendre les arrêts de jeu du premier acte pour assister au but d’ouverture de ce match, le premier de 2020 en Division 1. Il était signé Selim Amallah. « J’ai essayé de rapidement enchaîner car il y avait beaucoup d’adversaires dans le rectangle. Et j’ai réalisé le geste qu’il fallait », constatait le buteur, à la pause, au micro de nos confrères de Voo Foot et Proximus Sports.

« Le but de Selim est magnifique. On connaît sa qualité technique. C’est un joueur qui nous fait du bien », ajoutait Samuel Bastien. « On a bien commencé le match. On a fait preuve de patience. C’est dommage d’avoir encaissé un goal à la fin du premier acte car c’était une première période très partagée », remarquait par contre Igor De Camargo, ancien Rouche et actuel attaquant de Malines.

Peyre : « On n’a pas joué comme des morts de faim »

Déçu mais pas timoré, Igor De Camargo a planté un doublé en seconde période. Deux buts toutefois insuffisants car le Standard en a fait de même via Carcela et Avenatti. C’est donc le club liégeois qui a remporté la première rencontre de Division 1 en 2020. « Certes, on a une belle équipe. Certes, on a été séduisant. Mais on a encaissé trois buts identiques. On n’a pas joué comme des morts de faim. On n’a pas eu une mentalité de tueur. C’est très décevant », constatait Thibault Peyre à la télévision.

Dans le camp adverse, la joié était logiquement de mise. « On a connu des semaines difficiles avant la fin d’année. On se devait de gagner pour la confiance de l’équipe. Et on l’a fait dans un match de haut niveau », ajoutait Mehdi Carcela, auteur de son 200e match avec le Standard. « Ramasser des buts après avoir marqué, c’est dur psychologiquement. Mais heureusement, on a gagné ».

Gavory : « On a gagné au mental »

Nicolas Gavory avait un discours identique : « On a mérité notre victoire. On a gagné ce match au mental. Et ce, même si on a laissé l’adversaire revenir à deux reprises au marquoir à cause de notre fébrilité. Il faudra apprendre de nos erreurs. Pour le reste, le départ de Renaud Emond nous a tous attristés. Mais je suis content pour Felipa Avenatti. Son but décisif est très bon pour la confiance ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous