Une cinquantaine de militants contre la venue d’Alibaba à Liège

Une cinquantaine de militants contre la venue d’Alibaba à Liège
Belga

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées vendredi en fin d’après-midi sur la place Saint-Lambert à Liège contre la venue du géant de l’e-commerce Alibaba. Les militants se sont réunis devant le petit avion de Tchantchès pour également protester contre l’extension de l’aéroport de Liège.

Vendredi, des manifestants déguisés en personnel d’aéroport ont déposé des dizaines de boites sur l’avion de Tchantchès avec la mention «retour à l’expéditeur». Ces boites représentaient les nombreux colis qui arriveront bientôt à Liege Airport après l’installation d’Alibaba. Le collectif «Watching Alibaba» ne veut pas du géant chinois en Cité ardente, pour des raisons notamment écologiques: «C’est incompatible avec la lutte contre le changement climatique, on parle de 1.500 camions supplémentaires par jour sur nos routes et beaucoup d’avions», explique Alan, porte-parole du mouvement.

Un «cadeau empoisonné»

C’est aussi un problème économique selon le collectif. Le géant chinois parle de la création de 800 à 900 emplois, mais «Watching Alibaba» évoque un «cadeau empoisonné». «Les promoteurs parlent de la création d’emplois, mais ils ne voient pas le côté négatif. Certaines études ont montré que l’e-commerce détruit plus l’emplois qu’il n’en crée. On peut également craindre la robotisation de ces emplois, notamment avec la réduction de la main d’œuvre pour éviter des coûts à l’entreprise et donc la remplacer par des machines.» Alan souligne enfin les conditions difficiles qui attendent les futurs travailleurs: «La qualité de ces emplois est remise en cause avec le travail de nuit et les week-ends, mais aussi avec une cadence soutenue et très contrôlée», décrit le porte-parole du mouvement.

Belga

Le combat face à l’un des leaders de l’e-commerce n’est pas facile, mais «Watching Alibaba» est confiant: «On est conscient que l’on est face à des adversaires très puissants, mais on y croit toujours. Notre message n’est pas de dire que nous sommes contre Alibaba à Liège, mais bien contre Alibaba tout court, contre ce modèle économique basé sur l’hyper-consommation et sur le capitalisme à outrance. Alibaba n’est pas un projet d’avenir et cela ne créera que très peu de prospérité» conclut-il. Selon le collectif, il faudrait plutôt soutenir les entrepreneurs locaux et belges.

En plus d’une pétition qui sera lancée dans trois semaines, d’autres actions devraient être organisées dans les prochains mois. Alibaba devrait s’installer à l’aéroport de Liège en 2021 en tant que premier hub logistique d’Europe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous