Euro Hockey Indoor: le tournoi tourne au cauchemar pour les Lions

Euro Hockey Indoor: le tournoi tourne au cauchemar pour les Lions
EHF/Frank Uijlenbroek

Après les piètres prestations proposées lors de la 1ère journée de compétition à Berlin, c’est un nouveau tournoi qui débutait ce samedi pour les Belges qui devaient impérativement montrer un tout autre visage face à la République tchèque pour lancer, enfin, leur Championnat d’Europe. Une victoire lors de la dernière rencontre de poule était impérative pour assurer au plus vite le maintien en division A mais surtout pour atteindre la 5e place dans cet Euro, synonyme de qualification pour la Coupe du monde 2021. La partie débutait bien pour les Red Lions qui obtenaient une toute première possibilité via Tom Degroote. Mais ce n’était que partie remise puisque le joueur du Léopold trouvait le chemin des filets, dans la foulée, sur le 1er penalty de la rencontre (4e). C’est ensuite Tanguy Zimmer qui doublait l’avance des siens, à nouveau sur p.c. (5e). Le départ était idéal.

En confiance, les joueurs d’Alex de Chaffoy poursuivaient sur leur lancée même si les Tchèques se créaient de belles occasions. Mais Jeremy Gucassoff repoussait à chaque fois le danger ou c’est le poteau qui s’en chargeait sur la tentative de Vit Soukup. C’est finalement à la 16e minute que Jan Zelezny réduisait l’écart profitant d’un petit moment de flottement dans le camp belge. A 80 secondes de la pause, Josef Trejbal remettait les 2 équipes à égalité sur penalty. Tout était donc à refaire pour les Belges qui, après une bonne entame de match, avaient relâché leur étreinte sur leurs adversaires.

La seconde période débutait sur le même mode et Gucassoff était à nouveau sauvé par son poteau sur un tir de Josef Trejbal. Le match était nettement moins passionnant et les occasions peu nombreuses. A la 29e minute, les Belges obtenaient un nouveau penalty mais sans résultat. C’est finalement sur stroke (30e) que Tom Degroote redonnait l’avance aux siens. La pression tchèque était de plus en plus sérieuse et, à la 37e minute, c’est finalement Martin Seeman qui relançait l’intérêt de cette fin de partie. La République tchèque ne lâchait rien et poussait pour forcer la décision. Et à 50 secondes du coup de sifflet final, Tomas Jahoda offrait les 3 points à son équipe.

« Le schéma est identique aux 2 premiers matchs », regrettait amèrement le capitaine belge Renaud Pangrazio. Il y a eu des coups éclats et nous avons tenu la baraque. Mais au fil des minutes, nous avons laissé notre adversaire revenir dans la rencontre. On a toutefois réussi à réagir avant une nouvelle période flottement. Je n’ai pas d’explication. Nous ne parvenons pas à rester concentrés durant 40 minutes. C’est triste. Après avoir mené 2-0, nous aurions dû les écraser et les empêcher de revenir. Il faudra maintenant réussir un 6 sur 6 pour éviter la descente et ensuite voir où on termine au classement final. Malheureusement, on doit maintenant penser au maintien avant une éventuelle qualification pour la Coupe du monde. »

Le second duel du jour face à l’Ukraine, l’adversaire le plus faible du tournoi sur papier, sera donc capital puisque la République tchèque et la Pologne partent déjà avec un avantage de 3 points dans la poule C. Ensuite, seulement, il sera temps de penser à la rencontre face aux Polonais (11h00). Les Red Lions ne peuvent plus continuer de la sorte sinon la descente en division B ne sera que logique vu leurs prestations à Berlin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-169316805-full

    Par Laurent Toussaint

    Hockey sur gazon

    Hockey: la Wallonie est encore loin de la saturation

  • belgaimage-132552305-full

    Par Laurent Toussaint

    Hockey sur gazon

    Hockey sur gazon: Maxime Bergez veut transformer le coup d’arrêt en opportunité

  • @Mathieu GOLINVAUX

    Par Laurent Toussaint

    Division d'honneur

    Marc Coudron et Fabrice Rogge à cœur ouvert: «Il ne faut pas mettre les clubs et les équipes nationales en opposition»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous