L’enregistrement en ligne pour le don d’organes pourra se faire dès l’été

L’enregistrement en ligne pour le don d’organes pourra se faire dès l’été
Photo News

Cet été, les donneurs d’organes pourront s’inscrire en ligne grâce à une application, a annoncé la ministre de la Santé, Maggie De Block, répondant à une question du député CD&V Steven Matheï. Il existe depuis un certain temps une loi qui permet de s’inscrire en ligne, mais sa mise en œuvre tardait à venir. Une base de données est, aujourd’hui, en cours de développement, où les autorités communales et les médecins généralistes pourront approuver ou refuser des dons d’organes. Une application va aussi être lancée afin de permettre aux citoyens de s’enregistrer en ligne. Maggie De Block espère leur activation pour la « mi-2020 ».

Steven Matheï souligne que, chaque année, de nombreux organes ne sont pas prélevés, les défunts n’ayant pas exprimé leur volonté explicite d’être ou ne pas être donneurs.

Depuis 2006, on peut s’inscrire à la commune en tant que donneur d’organes. La nouvelle application permettra encore d’accélérer le processus.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate.

    Charles Michel rate son pari: il faudra encore un sommet pour le budget européen

  2. Les caricatures antisémites de l’année dernière seront-elles de retour dimanche dans les rues d’Alost
? Il semble que oui
!

    Le carnaval d’Alost pourrait donner lieu à de nouveaux dérapages: comment en est-on arrivé là?

  3. PHOTO NEWS

    Désormais, Mehdi Carcela est décisif d’une autre manière au Standard

La chronique
  • Un smartphone {pliable} ou {pliant}?

    Voici quelques jours, votre quotidien favori a répercuté une annonce qui n’avait rien de téléphoné, semble-t-il : une célèbre entreprise sud-coréenne va commercialiser en Belgique son deuxième smartphone pliable. Un smartphone pliable  ? Moue dédaigneuse dans les chaumières branchées High-Tech, qui se transforme toutefois en jubilation quelques lignes plus loin : cette fois, il est question d’un smartphone pliant. Un smartphone pliant ? Au risque d’encourir les ricanements condescendants de certains geeks, ce billet va tenter d’explorer les plis et replis de ces téléphones que l’on dit intelligents.

    Ils plient tous…

    Cette chronique vous a proposé, il y a quelques semaines, une analyse des suffixes -ant et -...

    Lire la suite