Trump raconte les détails de la frappe contre Soleimani: un compte à rebours et puis «boum»

Des caméras « à des kilomètres dans le ciel », un compte à rebours et puis « boum » : Donald Trump a raconté les derniers instants du puissant général iranien Qassem Soleimani, tué par l’armée américaine dans une frappe qui a « secoué le monde ».

Ce récit, le président des Etats-Unis l’a livré vendredi soir à des donateurs du Parti républicain réunis dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, pour l’un des nombreux dîners privés de levée de fonds qu’il enchaîne.

La chaîne CNN a diffusé samedi un enregistrement sonore qu’elle s’est procuré, dans lequel on entend le milliardaire parler du haut gradé des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, éliminé le 3 janvier à l’aéroport de Bagdad avec son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis. « Il était censé être invincible », a-t-il lancé.

Selon lui, avant la frappe qui l’a visé dans la capitale irakienne, « il disait des mauvaises choses sur notre pays ». « Il disait, genre, ‘nous allons attaquer votre pays, nous allons tuer vos gens’. J’ai dit : ‘combien de temps est-ce qu’on doit encore écouter cette merde ?’»

« Il était méchant »

Donald Trump a ensuite reproduit la scène, imitant les militaires qui s’adressaient à lui alors qu’il suivait l’opération en simultané depuis les Etats-Unis. « Ils ont dit : ‘Monsieur – et vous savez, ça vient de caméras à des kilomètres dans le ciel. Ils sont ensemble, Monsieur (…) Ils ont deux minutes et onze secondes à vivre. Ils sont dans la voiture. Ils sont dans un véhicule blindé qui est en marche. Monsieur, ils ont environ une minute à vivre, Monsieur… 30 secondes, 10, 9, 8…’ Et puis soudain, ‘boom’. ‘Ils ne sont plus là, Monsieur.’»

Le président américain s’est réjoui d’en avoir éliminé « deux pour le prix d’un » – Qassem Soleimani et Abou Mehdi al-Mouhandis.

Il a reconnu que la frappe avait « secoué le monde », mais, a-t-il dit, « il méritait qu’on le frappe durement ». « Parce qu’il était méchant, il a tué (…) des centaines de milliers de personnes et des milliers d’Américains », a-t-il ajouté au sujet du général iranien.

L’Iran a riposté quelques jours plus tard en tirant des missiles contre des cibles américaines en Irak, sans toutefois faire de morts. Dans le sillage de ces représailles, l’armée iranienne a toutefois abattu « par erreur » un avion de ligne ukrainien au départ de Téhéran, tuant 176 personnes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. Tenues de protection et masques faciaux de rigueur pour les participants au carnaval de Venise, où toutes les festivités ont été annulées à partir de ce dimanche.

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite