Accueil Élections 2019

Di Rupo sur l’exclusion de Kir: «Ce n’est pas une question de communautarisme mais de comportement»

Le ministre-président wallon est revenu sur l’exclusion d’Emir Kir du PS.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

Emir Kir n’est plus membre du Parti socialiste. La commission de vigilance du PS bruxellois lui a infligé la plus lourde sanction, l’exclusion. Jugeant que le bourgmestre de Saint-Josse a bel et bien rompu le cordon sanitaire en recevant, le 4 décembre dernier, une délégation de maires turcs, parmi lesquels deux élus MHP (extrême droite).

Invité de La Première, le ministre-président de la Wallonie a estimé que la commission de vigilance – qui est indépendante- « a fait son travail à charge et décharge ». « Les valeurs constituent le fondement de notre parti et on ne transige pas avec ces valeurs. Le cordon sanitaire a l’égard de l’extrême-droite est fondamental », a rappelé Elio Di Rupo.

« Les valeurs socialistes, c’est l’essentiel de nos valeurs politiques », a commenté l’ex-président du PS qui a souligné avoir déjà rappelé à l’ordre plusieurs fois Emir Kir.

« Ce n’est pas une question de communautarisme, c’est une question de comportement », a martelé Elio Di Rupo. « Quand on est membre du PS, on accepte les valeurs du parti. Nous ne pouvons pas vivre avec des questions de communauté à communauté. Le PS, c’est améliorer la condition de vie des citoyens. Nous ne faisons aucune différence entre l’origine des personnes, la race, les hommes ou les femmes ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Lahure Annie, mardi 21 janvier 2020, 19:43

    "Le PS, c'est améliorer la condition de vie des citoyens..." Monsieur Di Rupo, aider les gens, je dois vous dire que c'est ce qu'Emir Kir a fait pour moi, parmi tant d'autres, alors que je suis belgo-belge, ni d'origine turque, ni de Saint Josse, ni même membre de votre parti (aïe, problème, on va aussi le lui reprocher ?). D'extrême droite non plus, rassurez-vous. C'était dans le secteur culturel pour un projet international européen en Turquie, une exposition organisée en 2005 dans l'enceinte du palais de Topkapi, portée et gérée par l'Université Technique d'Istanbul et une asbl subventionnée par le Conseil de l'Europe. M. Kir était alors secrétaire d'Etat à la Région bruxelloise, chargé du Patrimoine... et des poubelles (bravo la Région, très révélateur). Aucun intérêt lucratif, bien entendu. Par son aide efficace, dans la mesure de ses moyens, à lui seul, il a évité à la Belgique fédérale de déclarer forfait et de se ridiculiser par rapport à tous les autres pays d'Europe qui soutenaient naturellement leur volet du projet. Car ni aide du CGRI de la FWB (Commissaire PS), ni aide des Affaires Etrangères. De plus, notre Consul (pas PS), bien présent à Istanbul ce jour-là, était le seul consul européen à ne pas assister au vernissage de l'exposition, alors qu'il avait fait annoncer son patronage. La honte. Bien sûr, ce "détail" n'a rien à voir avec vous, mais cela montre que sur le plan international seule la Belgique, en Europe, est depuis longtemps hostile à la Turquie, sans vouloir ouvertement le montrer. Bref. L'essentiel est que grâce à l'aide d'Emir Kir et de son administration, la partie Bruxelles-Belgique de l'exposition fut un succès sur le plan scientifique. Je peux donc attester qu'Emir Kir et son équipe aident les gens que son bon sens, son coeur, sa conscience et son sens du devoir lui disent d'aider. Il n'y a chez lui ni de réel communautarisme turc comme on le prétend, ni de clientélisme avéré, ni même le moindre intérêt. Il est au service de tous les citoyens. Je précise aussi et surtout que n'ai jamais reçu de demande de retour d'ascenseur (on dit win-win en termes politiquement corrects). Alors, une question : au PS, est-ce que tout le monde fonctionne comme cela, Monsieur Di Rupo ? Sachez que j'ai fait toute ma carrière de fonctionnaire en FWB, fief du PS. Rien que dans les secteurs culturels, en quarante ans, j'ai vu passer et subventionner (ou non) bien des projets, j'ai vu débarquer bien de "simples militants" parachutés avec des contrats en or (tandis que la carrière des fonctionnaires SELOR non-PS étaient bloquée), et croyez-moi, je pourrais en faire un roman : "Ras-le-bol".

  • Posté par Mehlen Maxence, lundi 20 janvier 2020, 19:04

    Le problème avec les personnes d'origine étrangères c'est que lorsqu'un action est appliquée à l'encontre d'une telle personne on parle forcément de communautarisme voir d'exclusion ou de racisme Etrangers ou Belges la même règle pour tous Discuter sur ce sujet c'est alimenter un moulin

  • Posté par stals jean, lundi 20 janvier 2020, 14:41

    Le cordon sanitaire à l'égard de l'extrême droite est fondamental. Rien à dire sur le principe. Mais dans la réalité, dans les faits, une "extrême droite" politique façon VB, voir NV-A même infiltrée d'une bande de néo-nazi surtout au VB, n'a pas grand chose à voir, à fortiori sur le plan "Pouvoir politique", avec l'extrême droite turque, pas plus qu'avec l'idéologie islamique instruite par les préceptes de la charia. Pourtant les politiciens belges de tous les partis, extrême droite y compris savent, quand cela les arrangent, composer avec l'extrême droite turque d'Erdögan ..Cordon sanitaire autour des extrèmistes du VB et de la NV-A? OK. Mais cordon sanitaire aussi autour des voilées, ces femmes soldat d'Erdögan, de l'islam, et des Imams qui foutent la zizanie entre les communautés par leurs refus caractérisés d'Intégration prescrit par les lois islamiques inscrites dans charia.

  • Posté par swinge olivier, lundi 20 janvier 2020, 11:12

    aaaah !! là, pour une fois, j'apprécie sans modération ! MERCI!!!!!

  • Posté par Eric Lambot, lundi 20 janvier 2020, 10:13

    Merci pour cette décision. On respire un peu mieux

Plus de commentaires

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs