NBA: Indiana confirme, les Spurs réagissent (vidéos)

NBA: Indiana confirme, les Spurs réagissent (vidéos)
AFP

Indiana, plus solide dans le money-time, a remporté un succès probant à Denver qui en perd sa deuxième place à l’Ouest, tout comme San Antonio à la relance après deux défaites contre Miami, resté malgré tout 2e à l’Est, dimanche en NBA.

La bonne passe des Pacers

Indiana prend de l’épaisseur en ce deuxième tiers de saison régulière : en témoigne ce cinquième succès de rang et de prestige chez des Nuggets qui ont manqué de jus en fin de rencontre (115-107).

Les Pacers ont infligé un 41-26 à leurs adversaires dans le quatrième quart-temps, effaçant leurs sept longueurs de retard à son entame. L’ailier remplaçant Doug McDermott a été leur « facteur X » avec 24 points réussis, à 9/10 aux shoots dont 6/7 derrière l’arc.

Domantas Sabonis a réalisé un triple-double avec 22 points, 15 rebonds, 10 passes. TJ Warren et Malcolm Brgodon, auteur d’un énorme dunk à moins de deux minutes du terme, qui a fini de mettre K.O. Denver, ont aussi inscrit 22 points.

Côté Nuggets, qui ont pâti de l’absence de Jamal Murray, victime d’une grosse entorse à la cheville gauche mercredi contre Charlotte, Nikola Jokic a été très efficace (30 pts, 10 rbds, 4 passes, 3 interceptions), mais un peu trop seul offensivement.

Résultat, Denver glisse à la 3e place à égalité avec Utah à l’Ouest, où le chassé-croisé se poursuit avec les Clippers 2e. A l’Est Indiana consolide son 5e rang, tout près de Boston.

San Antonio au rebond

A la lutte pour une place en playoffs en conférence Ouest, les Spurs se devaient de réagir après deux défaites consécutives. Ils y sont parvenus (107-102) face au dauphin de l’Est, Miami, qui brille de mille feux chez lui (18 victoires, 1 défaite) mais a encore confirmé qu’il pâlissait sous d’autres cieux avec ce 12e revers en 23 déplacements.

Si San Antonio s’est appuyé sur DeMar DeRozan (20 pts, 9 passes, 9 rbds) et Lamarcus Aldridge (21 pts, 4 rbds, 3 passes), convoité par le Heat en cette période de transferts selon la presse floridienne, Patty Mills a ajouté 18 points en sortie de banc.

L’Australien, qui a passé la barre de 1.000 paniers à trois points (1.002 au final) en NBA, était d’ailleurs bien l’homme de la soirée au Texas, où la Ligue a organisé pour la première fois une « nuit indigène ».

L’occasion pour le meneur d’origine aborigène, à la veille des célébrations du Martin Luther King Day, de prendre la parole pour rappeler son ascendance et honorer également les Amérindiens et d’autres peuples autochtones du monde entier.

« C’est un moment important, pour Patty, pour les populations indigènes, pour nous tous », a également déclaré Gregg Popovich, un ardent défenseur de la justice raciale aux États-Unis.

« Mais il n’a pas joué comme il l’a fait à cause de ça », a ajouté son entraîneur. « Il fait ça tous les soirs. Il a toujours été comme ça, porté par cette énergie, toute sa carrière ».

Les Spurs restent 9e à deux victoires de Memphis. Le Heat, où Bam Adebayo a brillé en vain (21 pts, 16 rbds, 6 passes) demeure 2e à l’Est.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous