Accueil Opinions Chroniques

Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La complaisance des milieux littéraires et médiatiques dont a joui l’écrivain, des décennies durant, pose question. Mais l’indignation ne doit pas s’arrêter là : pourquoi a-t-on fait taire ceux qui, à l’époque, se sont élevés contre les agissements de cet individu ?

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

L’affaire Matzneff est d’une simplicité enfantine : c’est le cas de le dire.

Un dandy mondain, séduisant et beau parleur, a pu, pendant plus de quatre décennies, se faire choyer par le petit monde journalistico-littéraire germanopratin en racontant ses exploits de pédophile, alignant ici, en France, des jeunes filles de moins de 16 ans et là-bas, dans les pays exotiques, des jeunes garçons de moins de 12 ans. Des maisons d’édition lui étaient grandes ouvertes, les journaux à son service, les télévisions à ses pieds.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Saint Lager François, dimanche 26 janvier 2020, 11:52

    Je pense, cher Monsieur, que vous êtes très mal placé pour donner des leçons de moral car vous aviez été fort indulgent à l'époque avec DSK. Je rappelle vos propos "il n'y pas eu "tentative violente de viol" (sic) sinon "une imprudence", "un troussage de domestique". Et d'appuyer vos propos par le fait que vous connaissiez "le personnage", que ce dernier était "un ami"., que vous connaissiez sa femme,Anne Sinclair, depuis longtemps. Et suite à vos propos indécents et qui avaient naturellement choqués, vous aviez décidé de quitter le journalisme. Mais alors pour quelle raison continuez-vous à écrire dans un journal belge ? Il est un peu facile de vous accrocher à L'Evénement du jeudi que je lisais en effet avec plaisir à l'époque...Vous auriez dû à l'époque alerter sur la violence de votre ami ,DSK !!

  • Posté par Dechamps Pascal , mardi 21 janvier 2020, 22:28

    Bizarre article: pas de réponse à la question posée...

  • Posté par Devriès Arnaud, mardi 21 janvier 2020, 15:24

    Et Le dernier Tango à Paris, on en parle ?

  • Posté par Naeije Robert, mardi 21 janvier 2020, 19:14

    Casement, Trenet, Cohn-Bendit- etc vous avez raison, la liste est interminable

  • Posté par Devriès Arnaud, mardi 21 janvier 2020, 15:23

    Et André Gide, on en parle ?

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Chronique Histoire d’un crime

Le 17 octobre 1961, des manifestants algériens furent massacrés à Paris par la police. Soixante ans plus tard, la droite française continue d’affirmer que toute repentance est un coup porté à la patrie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs