Accueil Opinions

Ian Hamel au «Soir»: «Pendant des années, on n’a pas voulu voir qui était Tariq Ramadan»

Ian Hamel, journaliste d’investigation suisse, publie « Tariq Ramadan. Histoire d’une imposture ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Cela fait treize ans qu’il suit le personnage de près. En 2007 déjà, Ian Hamel publiait La vérité sur Tariq Ramadan : sa famille, ses réseaux, sa stratégie (aux éditions Favre). A l’époque, le prédicateur star de l’islam enchaîne les plateaux télé et les conférences en France, en Belgique, un peu moins en Suisse. Car Ian Hamel est journaliste d’investigation, basé à Genève : en Suisse, tout le monde connaît Tariq Ramadan et il y trouve moins d’audience. L’ « imposture Ramadan » était plus compliquée à camoufler.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Goemanne Freddy, jeudi 23 janvier 2020, 16:07

    Je vous conseille de lire un livre écrit par José Valverde sur ce Monsieur et ce depuis bien avant les ennuis qu’il connaît. Bien entendu à l’époque personne ne voulait croire ce qu il écrivait d’autant qu il a également analysé la religion sur l’islam et ces dérives que l’on connaît actuellement.

  • Posté par germeau marc, jeudi 23 janvier 2020, 12:41

    Quelques uns voyaient clair, comme Eric Zemmour, mais leurs détracteurs étaient traités de fascistes par les censeurs de notre époque, comme Edgar Morin, BHL ou Jean Ziegler

  • Posté par germeau marc, jeudi 23 janvier 2020, 10:58

    Grand jour aussi pour Edgar Morin, ce philosophe du vide et chantre du revirement de la gauche sous Mitterrand et le charabia de la pluralité, l'Europe toute puissante, etc.

  • Posté par Pasque Roger, mercredi 22 janvier 2020, 17:19

    Il y a tout de même qualité que l’on ne peut lui dénier : c’est d’être d’une grande intelligence et d’avoir porté un discours structuré pendant des années. Qu’il ait été au service d’une idéologie singulière n’en fait pas une exception comme le fait qu’il ait été un adepte du « faites ce que je dis pas ce que je fais » n’en fait pas un exemplaire unique dans le long cortège de ceux qui affichent des convictions surtout à l’usage de ceux qui y adhèrent mais qu’eux-mêmes prennent à la légère. On a suffisamment d’exemples chez nous de ces prêcheurs qui ne sont que de fieffés pécheurs qui s’empressent de contrevenir aux lois de la plus décente éthique. Occupons-nous plutôt de nettoyer notre m….. dans notre propre jardin sans avoir à nous réjouir des misères des autres. Et les idiots utiles sont une engeance que chaque camp peut exploiter. On a bien eu le MR pour jouer le rôle avec la NVA et qui se verrait bien remettre ça.

  • Posté par Christian BOULET, mardi 21 janvier 2020, 19:26

    Fedito, il y a aussi des idiots inutiles.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs