Open d’Australie: Rafael Nadal n’a pas traîné, Felix Auger-Aliassime déjà dehors

Reuters
Reuters

Le N.1 mondial espagnol Rafael Nadal n’a laissé que cinq petits jeux mardi au Bolivien Hugo Dellien (ATP 73), qu’il a très facilement battu 6-2, 6-3, 6-0 au premier tour de l’Open d’Australie. Le Taureau de Manacor, en quête d’un 20e sacre en Grand Chelem afin d’égaler Roger Federer, défiera au 2e tour l’Argentin Federico Delbonis (ATP 76) ou le Portugais Joao Sousa (ATP 59).

L’Autrichien Dominic Thiem (ATP 5), outsider, a battu le Français Adrian Mannarino (ATP 44) en trois sets: 6-3, 7-5, 6-2. L’Italien Fabio Fognini (ATP 12) a lui dû batailler 3h46 pour renverser le grand serveur américain Reilly Opelka (ATP 38). Fognini, qui n’a jamais passé les huitièmes de finale à Melbourne Park, s’est imposé 3-6, 6-7 (7/3), 6-4, 6-3, 7-6 (10/5). Au prochain tour, il affrontera l’Australien Jordan Thompson (ATP 66).

A noter que le jeune Canadien Felix Auger-Aliassime (ATP 22) s’est incliné dès le premier tour, subissant la loi du Letton Ernests Gulbis (ATP 256), issu des qualifications, en quatre sets: 7-5, 4-6, 7-6 (4), 6-4.

Pourtant lauréat du tournoi d’Auckland samedi, le Français Ugo Humbert (ATP 43) a lui aussi été dominé d’entrée, battu en quatre sets par l’expérimenté australien John Millman (ATP 47): 7-6 (3), 6-3, 1-6, 7-5.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par François Laurent

    ATP - WTA

    Maria Sharapova, les adieux d’une diva

  • BELGAIMAGE-160892153

    Par Damien Poncelet

    Grands Chelems

    Roger Federer, forfait à Roland-Garros, se projette sur Wimbledon et les Jeux

  • Mertens a été bousculée par son amie Sabalenka (6-4, 6-3).

    Par Yves Simon, à Dubaï

    ATP - WTA

    Bye, bye Dubaï pour Elise Mertens

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI, le coronavirus met «
en péril
» la reprise de l’économie mondiale.

    Coronavirus: l’inquiétude gagne les places boursières

  2. belgaimage-160176691-full

    Bouchez sur la taxe congestion: «Le PS est coincé entre Ecolo et la soi-disant défense des classes populaires»

  3. «
L’objectif de ce qu’on fait, c’est de faire les choses différemment et mieux
», se défend Boris Johnson.

    Brexit: Boris Johnson ressort la menace d’une sortie sans accord

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite