Coalition fédérale: le CD&V maintient sa volonté d’une majorité avec la N-VA

Servais Verherstraeten
Servais Verherstraeten - Pierre-Yves Thienpont

Le CD&V estime toujours que le futur gouvernement fédéral doit disposer d’une majorité aussi bien du côté francophone que flamand, a souligné mardi le chef de groupe des chrétiens-démocrates à la Chambre, Servais Verherstraeten. En d’autres termes, une coalition fédérale doit inclure la N-VA.

« S’il y a une chose claire, c’est que la ligne du CD&V est la même depuis huit mois : il faut un soutien le plus grand possible au nord et au sud du pays, et le plus facile sera de rassembler les deux plus grandes formations (PS et N-VA). Je suis content que les informateurs, à propos desquels on se montre parfois dénigrant, sont parvenus à faire une note avec des accents qui se sont déplacés et, apparemment, à mettre autour d’une table le PS et la N-VA », a-t-il déclaré sur les ondes de la VRT.

Une réunion a eu lieu dimanche et d’autres pourraient suivre. A écouter lundi matin le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), la N-VA n’a toutefois rien changé à ses revendications. L’ex-président du PS a donc appelé le CD&V à faire un choix entre l’unité du pays ou sa déchirure.

« Elio Di Rupo connaît très bien le CD&V et sait que nous sommes contre la scission de ce pays. Nous voulons une Flandre forte mais aussi une Belgique forte. Et il faut des réformes de l’Etat pour donner aux gens la politique la plus efficace possible », a expliqué M. Verherstraeten.

La possibilité de confier au président de la N-VA, Bart De Wever, une mission après celle des informateurs Bouchez (MR) et Coens (CD&V) est évoquée avec insistance ces derniers jours. Le chef de groupe CD&V estime qu’il est encore trop tôt pour se prononcer. « Mais j’ai appris ces derniers huit mois que ce qui est possible aujourd’hui semble impossible le lendemain et inversement », a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite