Double alerte sur la Belgique: la météo par région

Double alerte sur la Belgique: la météo par région

L’Institut royal météorologique (IRM) prévoit des conditions glissantes, avec la possible formation de plaques de givre, sur l’ensemble du pays dès 19h mardi jusqu’à environ 14h mercredi.

Cette nuit, l’IRM prévoit à nouveau du brouillard en de nombreux endroits. Il sera parfois épais et pourrait réduire la visibilité à moins de 500 m, voire localement à moins de 200 m. De plus, compte tenu des températures négatives, il s’agira souvent de brouillard givrant. Ces conditions peuvent donc rendre le trafic difficile. Les deux alertes jaunes concernent tout le territoire belge.

>> Laisser tourner le moteur pendant qu’on dégivre son pare-brise : que dit la loi ?

Cet après-midi, le temps sera sec et restera ensoleillé sur une grande partie du territoire. La grisaille pourrait toutefois être plus tenace sur l’extrême nord-ouest du pays (province de Flandre Occidentale, ainsi que le nord des provinces de Flandre Orientale et d’Anvers). Les maxima seront généralement compris entre 2 et 5 degrés, sous un vent faible de direction variable, ou de secteur nord à nord-est dans le sud du pays.

Ce soir et cette nuit, le ciel restera dégagé sur les sommets de l’Ardenne ainsi que la Lorraine belge. Ailleurs, nous prévoyons à nouveau la formation de brume ou de brouillard givrant. Les minima se situeront autour de 0 ou +1 degré dans la région côtière. Dans le reste du pays, le gel sera généralisé avec des minima généralement compris entre -1 et -5 degrés, et entre -5 et -8 degrés en Hautes-Fagnes ainsi que dans le fond des vallées ardennaises. Le vent restera faible de direction variable, ou de secteur nord à nord-est dans le sud du pays.

Ce mercredi, après une nuit encore froide, marquée par des gelées généralisées, une grande partie du territoire se retrouvera sous la grisaille, avec des visibilités souvent limitées par le brouillard givrant en début de journée. Par endroits, quelques bruines seront également possibles et pourraient transitoirement être verglaçantes le matin. La Lorraine belge devrait par contre encore bénéficier de larges éclaircies durant la majeure partie de la journée. Les maxima seront compris entre 2 et 5 degrés sur la majeure partie territoire. Ils seront voisins de 5 ou 6 degrés sous les éclaircies de l’extrême sud du pays, et de 7 degrés en bord de mer. Le vent sera d’abord généralement faible de direction variable (ou de nord à nord-est dans le sud du pays). Il s’orientera plus tard au secteur nord à nord-est à la côte et y deviendra modéré.

Durant la nuit de mercredi à jeudi, l’IRM prévoit encore des nuages bas dans la plupart des régions avec de la brume et, par endroits, encore du brouillard. En fin de nuit, des éclaircies seront toutefois possibles sur les sommets de l’Ardenne ainsi que les régions voisines du sillon Sambre et Meuse. Il fera moins froid que les nuits précédentes avec des minima de -1 à +3 degrés. Le vent sera faible à parfois modéré de secteur est à nord-est.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Diego Aquilina.

    Menaces, duperies, cupidité: la face cachée d’Integrale

  2. Mercredi soir, Sabine Laruelle et Patrick Dewael ont été chargés d’une mission royale, un an et 63 jours après la chute du gouvernement Michel, 269 jours après les élections. Et l’on ne voit toujours rien venir... 
© Belga.

    Former un gouvernement. Comment font-ils ailleurs?

  3. «
La Monnaie 
! C’est ici que j’ai découvert mes premiers spectacles quand j’étais ado que mes parents m’emmenaient voir. Son directeur Peter de Caluwe y a fait venir «
Vessel
» sans l’avoir vu. Et il y a dix ans, on y créait «
Babel
» avec Larbi. Enfin, c’est quand même ici que la Belgique a surgi
: une révolution commencée par les arts
! Et c’est aujourd’hui la seule institution fédérale qui connecte encore notre Belgique divisée».

    Les racines élémentaires de Damien Jalet: «Madonna m’a aidé à vivre. J’avais 11 ans, j’étais fou de son énergie»

La chronique
  • Répondre au populisme?

    Ce début du XXIe siècle est marqué en Occident par le retour du populisme. Trump aux Etats-Unis, Bolsonaro au Brésil, Salvini en Italie, Orban en Hongrie, le Vlaams Belang en Belgique…, la liste est longue de ces leaders ou partis qui en appellent à la souveraineté du peuple pour s’affranchir des règles et des institutions, promouvoir un projet qui se dégage des cadres et des valeurs de l’Etat de droit. Ce constat soulève régulièrement une double question : faut-il discuter avec ceux et celles qui défendent un projet dangereux pour la démocratie ? Si oui, quelle stratégie adopter pour contrer un discours qui connaît un succès certain, parce qu’il vise cette part sombre que nous avons chacun en nous ?

    Faut-il répondre au populisme ?

    Faut-il débattre avec les populistes ? En Belgique, cette question se traduit ces derniers temps par « faut-il débattre avec l’extrême droite »...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite