Emir Kir n’introduira pas de recours contre son exclusion du PS

Emir Kir est sorti de son silence, ce mardi soir, au micro de RTL. Le député-bourgmestre a répondu aux questions… depuis la maison communale, drapeau belge bien en vue. Estimant avoir été traité « de manière inhumaine », il fustige le parti dont il vient d’être exclu. « On a fait mon procès public, sans moi. Pendant la procédure interne, on m’a demandé de me taire, mais les autres se sont lâchés à l’extérieur, dans la presse, et c’étaient des socialistes. Je ne peux accepter, ni sur la forme ni sur le fond, cette manière de faire, qui vient d’un parti défendant la fraternité et l’égalité. Dans un parti, on peut s’appeler, se parler, la façon dont ils procèdent me choque. »

Emir Kir annonce dès lors ne pas vouloir introduire un recours contre son exclusion devant la commission de vigilance du PS national. « Pour ne pas revivre ce que je viens de vivre. J’ai souffert, mes proches aussi. »

Interrogé sur les faits proprement dits, le bourgmestre de Saint-Josse répète sa ligne de défense : « Des erreurs, j’en ai commis dans ma vie, je suis un être humain ». N’exprimant ni excuses ni distanciation du MHP (dont il a reçu deux représentants, le 4 décembre dernier, dans son bureau, photos sur les réseaux sociaux à l’appui), il répète l’argument de son « mea culpa » : « Cette délégation a été reçue par une instance européenne, j’imagine qu’ils avaient fait les vérifications. Mais quand c’est eux, ce n’est pas un problème, pour moi, oui. Je redis aussi que ce n’est pas moi qui les ai invités ». Et d’ajouter « Ça me fait gerber, cette proximité qu’on me prête avec l’extrême droite. On me résume à une photo ! ».

Interrogé sur son avenir politique, il confirme sa volonté de continuer à gérer Saint-Josse. « Je veux poursuivre le projet communal, il faut nous laisser travailler », rappelant qu’il a le soutien des élus et de la section PS tennoodoise. Quid de 2024 ? « Je ne sais pas si je serai encore là. » Pas un mot, donc, d’une éventuelle envie de créer son propre parti.

Sur le même sujet
Partis politiquesRacismePS
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous