Décès d’une fillette de 7 ans à Molenbeek: les résultats de l’autopsie sont connus

Décès d’une fillette de 7 ans à Molenbeek: les résultats de l’autopsie sont connus
Le Soir

La mère de la fillette de 7 ans, décédée vendredi à Molenbeek-Saint-Jean, a été placée sous mandat d’arrêt, a indiqué mardi en fin de journée Stéphanie Lagasse, porte-parole du parquet de Bruxelles. Elle précise que les résultats de l’autopsie ne permettent pas de conclure qu’il s’agissait d’un décès naturel.

La mère de la fillette est âgée de 39 ans. Elle a déclaré le décès de son enfant ce lundi matin à la commune de Molenbeek-Saint-Jean. La police a immédiatement été avisée des faits. Un juge d’instruction a été saisi du chef de meurtre.

Le corps de son enfant se trouvait chez elle. Le médecin légiste s’est rendu sur les lieux. Certains éléments ont été considérés comme suspects. La difficulté rencontrée par le légiste pour se prononcer résidait dans le fait que le décès remonterait à vendredi. Il n’a pas exclu l’intervention d’un tiers. Le parquet et le juge d’instruction sont en conséquence descendus sur les lieux lundi en début d’après-midi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite