«Ce n’est pas ma Flandre»: les politiciens flamands indignés après des commentaires racistes sur les migrants de La Panne

«Ce n’est pas ma Flandre»: les politiciens flamands indignés après des commentaires racistes sur les migrants de La Panne
Photo News

Le naufrage d’une embarcation de migrants mardi matin au large de La Panne a fait couler beaucoup d’encre. En Flandre, les naufragés ont été la cible d’un déferlement de haine sur les réseaux sociaux qui a suscité l’indignation. Comme le rapporte vrt.be, la page Facebook de la télévision locale de Flandre occidentale Focus-WTV a été inondée ce mardi de réactions racistes.

« Ce n’est pas ma Flandre », a tweeté la ministre CD&V Hilde Crevits.

« Dans la nation flamande que nous voulons construire, il n’y a pas de place pour le racisme », a renchéri le leader de la N-VA Bart De Wever.

« Jusqu’où laissera-t-on cela aller ? », s’est de son côté emporté Conner Rousseau, le chef du SP.A.

Le ministre flamand en charge des Affaires intérieures et administratives, de l’Intégration et de l’Égalité des chances Bart Somers (Open VLD), s’est également exprimé : « Ne jamais s’abaisser devant l’extrémisme. La dignité de chaque être humain doit rester centrale. Au-delà des frontières des partis. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous