Accueil Léna

Deux historiens spécialistes de la Russie: «Le règne de Poutine arrive à son terme»

Deux historiens évoquent la Russie sous Poutine et expliquent pourquoi, alors que cet immense pays est devenu très moderne, il n’est pas capable d’offrir une vie décente à sa population.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Karl Schlögel et Jörg Baberowski sont deux historiens allemands, spécialistes de la Russie et du stalinisme. Leur avis sur Poutine est tranché. Baberowski : « Je ne comprends pas comment on peut en arriver à la conclusion qu’il est charmant. Il est plutôt gauche, manque d’assurance. Et ce n’est pas un grand orateur. S’il fascine, ce n’est certainement que par sa détermination et sa réussite. » Et Schlögel : « Je n’ai pas envie que cette fixation sur Poutine vienne ternir l’image que j’ai de la Russie. Je ne veux pas que cet immense pays, avec son histoire, disparaisse dans l’ombre de celui qui le dirige. Poutine se prend toujours pour le maître du jeu, mais son règne arrive à son terme. »

La Russie reste encore aujourd’hui un pays difficile et dangereux ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par ADAM Jean-Victor, dimanche 26 janvier 2020, 11:14

    L'économie russe ne me paraît pas très florissante. Je ne rencontre aucun produit 'Made in Russia' ...sauf la vodka ! Leurs amis chinois semblent beaucoup plus actifs. Leurs voitures vont bientôt arriver en Europe.

  • Posté par Neuberg Michel, lundi 27 janvier 2020, 10:09

    Le "Made in Russia" n'est pas aussi visible que le "Made in China, USA, ...". Mais, pour le moment au moins, il échappe à l'obsolescence programmée. Aujourd'hui, qui sont les seuls, et cela depuis une décennie, capables d'envoyer des gens sur l'ISS ? La technologie Soyouz est peut-être ancienne, l'électronique n'y est pas omniprésente mais ça vole.

  • Posté par ladeuze olivier, samedi 25 janvier 2020, 19:07

    évidement qu'on peut être plus heureux sous une dictature qui vous nourrit que dans une démocratie où on est pauvre et au chomage. la liberté passe parès l'estomac. Le bonheur n'est pas qu'une question de liberté.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs