Fermeture de 17 maternités: la Wallonie défendra «fermement» ses spécificités régionales

Fermeture de 17 maternités: la Wallonie défendra «fermement» ses spécificités régionales
Le Soir

La question de la fermeture éventuelle de plusieurs maternités en Wallonie, une mesure prônée récemment par le KCE et défendue par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, sera portée à l’ordre du jour de la prochaine conférence interministérielle sur la santé, prévue en février, a assuré la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale (PS). « J’y défendrai avec fermeté les spécificités wallonnes », a-t-elle affirmé ce mercredi en séance plénière du parlement wallon.

La semaine dernière, Maggie De Block (Open VLD) avait déclaré que la fermeture de 17 petites maternités insuffisamment efficientes, comme le préconise le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), « constitue une opportunité pour d’autres domaines des soins de santé ». « Nous dépensons actuellement plus d’argent qu’il n’en faut pour les maternités, ce qui laisse moins d’argent que nécessaire pour les autres services de santé », avait-elle affirmé, suscitant un tollé au sein des autres partis.

« Des soins accessibles et de qualité sont une priorité », a de son côté rappelé Christie Morreale. « Ils sont d’ailleurs garantis, au Fédéral, par la loi organique dont nous demandons simplement l’application », a-t-elle ajouté.

Selon les derniers chiffres disponibles, seules 2 maternités wallonnes n’atteindraient finalement pas le nouveau plafond de 557 accouchements par an fixé par le KCE.

« Mais à ce stade, il ne s’agit que d’une étude. Aucune décision politique n’a été prise et aucun arrêté ministériel ne devrait être pris par un gouvernement en affaires courantes », a encore nuancé Christie Morreale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sabine Laruelle (MR) et Patrick Dewael (VLD) feront rapport au Roi le 9 mars.

    Négociations fédérales: deux libéraux pour pacifier d’abord, explorer ensuite

  2. Pierre Wunsch, gouverneur de la Banque nationale, dénonce l’enrichissement personnel des dirigeants d’Intégrale.

    Affaire Nethys: la Banque Nationale suspecte un abus de biens sociaux chez l’assureur Intégrale

  3. belga

    Europa League: le FC Bruges ne doit plus avoir peur

La chronique
  • Visa pour la Flandre: bons boulets d’Alost

    Ah s’il avait su ! Le nouveau patron de « Chez Lequet » à Liège aurait été faire ses saluts nazis et chanter « heili hailo haila » sur un char dans un cortège de carnaval et pas dans une salle de restaurant remplie de familles venues sacrifier à la tradition des boulets sauce lapin. Parce que dans un char au milieu d’un cortège de carnaval, tout ça, c’est de l’humour. Et l’explication très raffinée du gérant au micro de la RTBF – « On a fait les bièsses. On a exagéré, je regrette mais chacun a son humour » – aurait mieux tenu la route pour expliquer ce qui tenait très peu de la… farce.

    Enfin c’est ce qu’on pense à Alost, où les organisateurs du carnaval s’apprêtent à laisser défiler des chars avec des caricatures de juifs orthodoxes, avec papillotes, nez crochu, rats et tas d’or, comme ce fut le cas l’an dernier, et cela au nom de l’humour. « Aalst in Zottenland, alles kan en mag » – Alost au pays des fous. Tout est possible et permis : voilà ce qui régit depuis...

    Lire la suite

  • On en a tous marre

    Le Palais a donc une nouvelle fois sacrifié à ce qui devient hélas un rituel. La nomination d’un duo chargé de permettre la formation d’un gouvernement fédéral. Sabine Laruelle et Patrick Dewael sont la neuvième et dixième personnalité politique à s’y coller depuis les élections.

    Un constat d’échec

    C’est d’abord un constat d’échec. Après avoir tenté l’électrochoc, avec la démission forcée de Joachim Coens et Georges-...

    Lire la suite