Accueil Culture Cinéma

Monty Python: Terry l’enchanteur a trouvé le sens de la vie

Terry Jones, le messie blasphématoire des Monty Python avait le sens de la vie. Mort à 77 ans, ce guerrier de l’humour prenait plus de plaisir à écrire qu’à tourner les films.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Fils facétieux de la terre celtique du Pays de Galles, Terry Jones avait fait ses classes au plus vénérable des collèges, le St Edmund Hall d’Oxford, un bastion de l’hérésie et de la libre-pensée. Le jeune homme en gardera une fascination pour l’histoire médiévale et le règne cruel de Richard II d’Angleterre. Dans son esprit, les chevaliers sont des mercenaires sans foi ni loi, qui passent leur vie en guerres et croisades inutiles. Terry Jones imaginait que le Moyen Âge pouvait éclairer les enjeux de la politique moderne où, disait-il, « ceux qui veulent prétendument changer le monde et rendre la vie meilleure ne s’intéressent qu’à l’argent et au pouvoir ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Paulon Luigi, mercredi 22 janvier 2020, 19:09

    Merci pour ton génie et les fabuleux moments passés, présents et à venir en regardant tes réalisations. Graham se sentira moins seul maintenant. Eric, John, Michael et Terry perdent l'un des leurs. R.I.P. Terry.

  • Posté par Bayens Remi, mercredi 22 janvier 2020, 17:38

    Bye Terry. Merci pour le plaisir que tu nous a donné. La haut, tu leur donneras un peu de bonheur.

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs