Le site Immoweb change de peau

Le site Immoweb change de peau

Le changement s’est fait dans la plus grande discrétion ce mercredi matin, avant 8 heures. Mais quand on est le premier site d’annonces immobilières du pays (avec plus de 300.000 visiteurs uniques par jour et 58 millions de pages vues en décembre dernier), la discrétion est toujours plutôt relative et le changement n’aura pas manqué de sauter aux yeux des internautes belges : Immoweb s’est offert un nouveau site web, actuellement en version « beta », soit de test.

Le lancement officiel du site aura lieu le 18 février, pour présenter les nouveautés déjà visibles et actuellement en rôdage. La précédente version datait de 2015, et avait connu, on s’en souvient, un lancement plutôt cahotique les premiers jours de son lancement.

Parmi les principales nouveautés, outre son format responsive qui permet un meilleur affichage sur toutes les plateformes (web ou mobile), la version 2020 d’Immoweb met davantage en évidence son moteur de recherche de bien au départ du code postal ou de la ville. Une place plus grande, et un meilleur affichage, sont aussi réservés aux derniers biens mis en vente ou à louer, ainsi qu’aux bien « mis à la une ».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Pierre-Yves Thienpont.

    Coronavirus: dans la tempête, les unités covid tentent de garder la tête hors de l’eau

  2. 10862363-058

    Coronavirus: le pic de mars est dépassé

  3. La photo de la réconciliation, au Belvédère, aux termes d’une rencontre d’une heure et demie.

    Delphine et Albert: 19 ans de déni, 7 ans de procès et une photo finish

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 92»: le brasero

    Hier, il s’est passé un truc incroyable.

    On a appelé le magasin de bricolage pour savoir s’il leur restait des braseros. Le brasero, nous dit le monsieur, est à l’hiver 2020 ce que la piscine gonflable était à l’été 2020. Un must.

    La piscine, merci, on était au courant. Avant le confinement, comme 85 % des Belges, on ignorait ce qu’était un filtre épurateur à cartouche. Jusqu’à ce que, comme la farine ou le papier Q, il y ait pénurie. « Désolé madame, on en recommande, on en recommande mais ils n’arrivent pas. Ce sont les usines qui ne suivent pas. Alors que l’an dernier, on en avait 200 et on a tenu tout l’été. »

    Le jardin, en 2020, c’est le bien le plus précieux qu’on ait eu de toute notre vie. Mieux que les enfants. Mieux que tout. On embrassait l’herbe le matin au réveil, on parlait aux fleurs, on remerciait les arbres, on humait le barbecue du voisin, on s’enivrait du ciel, des nuages et des étoiles. Et la piscine gonflable, la piscine gonflable, elle trônait comme une matrone au milieu de...

    Lire la suite

  • La leçon d’humilité

    En quelques jours, c’est une sacrée leçon d’humilité que le monde politique belge a reçue, à tous niveaux de pouvoir. La Flandre et son ministre-président ont été ce mardi les derniers à « atterrir », forcés d’adopter des mesures qu’ils avaient refusées vendredi dernier, prises en panique le week-end par les autres Régions. Plus jamais ça : il serait insensé que les erreurs commises se répètent dans les jours à venir. La leçon d’humilité comporte 5 volets :

    1) Une épidémie ne...

    Lire la suite