Accueil Monde Europe

Une femme à la présidence de la République, une première en Grèce

Ekaterini Sakellaropoulou a été élue Présidente de la République avec les voix de Nouvelle Démocratie (droite), Kinal (social-démocratie) et Syriza (gauche). C’est une première historique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est une première dans l’histoire grecque. Ce 22 janvier, 261 des 300 députés du Parlement ont élu présidente de la République hellénique Ekaterini Sakellaropoulou, une magistrate de 63 ans. Prokopis Pavlopoulos, qui occupe ce poste essentiellement honorifique depuis 2015, aurait pu être reconduit pour cinq ans. Mais le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, leader du parti de droite Nouvelle Démocratie (ND), a donc proposé une personnalité considérée au centre alors que ses premiers pas sont jugés très à droite. Il cherche ainsi à se redonner une image de centriste… et à couper l’herbe sous le pied de son opposition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

En Pologne, le «piège grossier» de la suppression de la chambre disciplinaire

La Pologne veut supprimer la chambre disciplinaire de la cour suprême, dans l’espoir de débloquer les fonds de relance européens. Un changement de façade, selon les défenseurs de l’Etat de droit, qui redoutent que la Commission européenne ne décide de lâcher du lest face aux dérives antidémocratiques de Varsovie.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs