C8 condamnée à verser 811.500 euros à Ardisson, l’animateur fait appel

C8 condamnée à verser 811.500 euros à Ardisson, l’animateur fait appel

La chaîne C8 a été condamnée par le tribunal de commerce de Paris à verser 811.500 euros à Thierry Ardisson après l’arrêt de l’émission « Salut les Terriens » mi-2019, une victoire en demi-teinte pour l’animateur qui réclamait 6,8 millions d’euros et va faire appel.

Selon des informations de la Lettre A confirmée à l’AFP par le groupe Canal+, propriétaire de C8, ce dédommagement a été attribué pour « rupture brutale des relations commerciales », les juges ayant estimé que la chaîne avait accordé un préavis trop court en décidant de stopper l’émission le 17 mai 2019, soit un mois et demi avant la fin de la saison.

Thierry Ardisson est « content parce qu’on reconnaît leur culpabilité », a indiqué sa porte-parole à l’AFP, mais il va faire appel de la décision parce qu’il n’est pas satisfait de la somme. Le groupe Canal+ a indiqué de son côté qu’il ne ferait pas appel.

L’homme en noir avait lancé son émission « Salut les terriens ! » sur Canal+ en 2006 avant de migrer sur C8 en 2016 et l’émission avait été arrêtée l’an dernier, après le refus de Thierry Ardisson de fournir ses émissions pour deux fois moins cher et de faire de la « télé low cost ».

Selon le tribunal, Thierry Ardisson « a contribué à son propre dommage » en refusant de baisser son prix pour en « rendre le coût adapté à l’état du marché, selon ses propres dires », rapporte la Lettre A. Il n’a rien obtenu en matière de préjudice moral et professionnel, pour lequel il réclamait un million d’euros.

La Lettre A précise que C8 a également été condamnée à verser 269.333 euros à Téléparis, le prestataire qui assurait le tournage des deux émissions et qui est notamment détenue par Thierry Ardisson (49,94 % des parts).

Sur le même sujet
Thierry Ardisson
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite