Georges-Louis Bouchez: «Je suis pour un État unitaire»

Voici une interview qui va faire du bruit en Flandre (et en faisait déjà mercredi soir). Alors qu’il négocie une formation gouvernementale qui pourrait contenir de nouveaux éléments de réforme de l’Etat, Georges-Louis Bouchez, informateur, a déclaré dans Wilfried être en faveur d’un retour à l’Etat unitaire.

« Je suis unitariste. Moi, je suis pour un État unitaire. Je ne parle pas d’efficacité quand je vous dis ça, mais d’attachement sentimental. Des améliorations liées aux réformes de l’Etat ? Je n’en vois aucune en ce qui concerne les grandes compétences. Si jamais on devait procéder à une évaluation des six réformes de l’Etat, je peux déjà vous donner la conclusion. La conclusion, c’est qu’on doit tout remettre au niveau national. Si ça ne tenait qu’à moi – mais je ne suis pas tout seul – on remet tout à un niveau central. Et si véritablement on considère que ce pays n’est plus gérable, alors on peut le diviser. »

L’interview date de la fin décembre, alors que Bouchez avait déjà été nommé informateur avec Joachim Coens.

> L’interview intégrale dans Wilfried

Selon le Montois, le parti flamand le plus à droite aujourd’hui « sur le plan socio-économique, c’est l’Open VLD », qui « est à moins de 10 % », rappelle-t-il. Quant au vote pour le Vlaams Belang, qui a connu une envolée impressionnante, « c’est un vote contestataire, totalement déconnecté du programme du parti », analyse-t-il. D’ailleurs, les programmes socio-économiques du Belang et de la N-VA « sont diamétralement opposés. Celui du Belang, c’est un peu comme celui du FN en France, ou du Parti communiste des années 1980 ».

Dans la vision de Bouchez, l’essor du Vlaams Belang, et celui du PTB en Wallonie, relève ainsi d’un même mouvement « contestataire », qui ne permet pas de conclure à une opposition entre une Flandre « de droite » et une Wallonie « de gauche ».

Sur le même sujet
Georges-Louis Bouchez
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous