Mergim Vojvoda, le joueur du Standard, évoque la réception d’Ostende: «On va jouer contre des morts de faim»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Mergim Vojvoda ne prendra pas le match que le Standard disputera vendredi face à Ostende par-dessus la jambe. « On va affronter des morts de faim », dit-il. « J’ai connu ça aussi quand j’étais à Mouscron. Quand on vient jouer au Standard on a toujours envie de se montrer. Nous, notre envie, c’est de continuer sur notre lancée après le succès décroché à Malines. Il reste huit matches à Ostende qui va tout donner et tout arracher sur le terrain pour repartir de liège avec quelque chose… »

Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il est, avec 110 centres délivrés depuis le début du championnat (personne en Belgique n’a fait mieux), mais qu’aucun n’a encore amené un but, il offre une réponse très nuancée. « Je ne savais pas que j’étais le joueur qui centrait le plus. J’essaye d’apporter un maximum à l’équipe. Il y a des centres sur lesquels je pouvais mieux faire, je suis le premier à le reconnaître et je travaille beaucoup pour ça, mais d’autres aussi qui auraient pu se transformer en assists ». Sous-entendu : tout ne dépend pas toujours et uniquement de lui, mais aussi de l’efficacité de ceux qui sont dans le rectangle adverse. Un mot enfin sur le premier succès officiel de l’année 2020 décroché à Malines : « Cela soulage. C’est bien de bien jouer mais la situation est toujours difficile quand les trois points ne sont pas là… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous