Accueil Monde Europe

L’Allemagne part en guerre contre le terrorisme néonazi

Choqué par l’exécution d’un élu conservateur pro-migrant en juin 2019 et par l’attaque de la synagogue de Halle en octobre dernier, le gouvernement allemand a décidé de prendre des mesures. Il a interdit ce mercredi le groupuscule néonazi « Combat 18 ». Désormais, le terrorisme d’extrême droite est jugé aussi dangereux que l’islamiste radical.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Enfin, pourrait-on dire ! L’interdiction du groupuscule terroriste néonazi « Combat 18 » a fait sensation ce mercredi en Allemagne. Mais elle était réclamée depuis longtemps. « Le gouvernement a pris conscience d’un danger qu’on minimisait depuis des années. Ce n’est pas trop tôt », s’est félicité Irene Mihalic, porte-parole des écologistes (opposition) à l’Assemblée fédérale (Bundestag) et spécialiste des questions de politique intérieure.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs