Kompany répond aux questions des supporters d’Anderlecht: «Je ne suis pas du genre à abandonner donc j’irai jusqu’au bout» (vidéo)

Kompany répond aux questions des supporters d’Anderlecht: «Je ne suis pas du genre à abandonner donc j’irai jusqu’au bout» (vidéo)
Photo News

A trois jours du déplacement du Sporting d’Anderlecht au Cercle de Bruges, Vincent Kompany a pris le temps de répondre à différentes questions posées par les supporters sur les réseaux sociaux.

A propos de l’ambition du club : « Avec Anderlecht, c’est simple : l’ambition est toujours grande. Peu importe le match, l’adversaire, on essaye d’avoir à l’esprit qu’il faut gagner tout en sachant qu’on est dans une étape de progression. On a une équipe jeune et très anderlechtoise. Il faut du temps pour développer mais cela ne veut pas dire que notre ambition change. On abordera toujours le match suivant avec cette envie de gagner. Dans un avenir plus proche, on espère que ce sera le cas ».

Anderlecht a-t-il besoin d’un attaquant ? « Tout dépend de la progression d’Antoine Colassin. C’est facile de s’imaginer que si on ajoute quelqu’un, on pourrait bloquer sa progression. De ce que les coachs et moi avons vu, c’est un joueur qui a un avenir au club. Soit on protège son avenir, soit on transfère quelqu’un pour trouver une solution pour les six prochains mois mais en général les leçons du passé montrent qu’il faut prendre le temps et faire en sorte que ces jeunes progressent. On renforcera sérieusement en fonction des besoins qu’on a ».

Anderlecht devrait-il se focaliser sur les Playoffs 2 ? « Je ne vais pas parler de Playoffs 1 ou 2. Notre objectif est de gagner tous les matchs que nous pouvons. Qu’on soit en Playoffs 1 ou 2, on donnera l’expérience aux jeunes pour qu’ils progressent. On a l’ambition de renforcer l’équipe via le marché des transferts, évidemment ».

Combien de temps Kompany restera-t-il encore à Anderlecht ? « J’ai un contrat de trois ans donc il me reste deux ans et demi. Je ne suis pas du genre à abandonner donc j’irai jusqu’au bout et après on verra. Je m’amuse, je prends du plaisir à porter le maillot. J’ai beaucoup de fierté, donc mon objectif est de jouer et de ramener le club à un niveau supérieur ».

Anderlecht doit-il attendre trois ans pour revenir dans le top 3 ? « Il faut bien analyser la situation et l’historique de ces dernières années. Il faut comprendre pourquoi on est dans cette situation. Je fais souvent référence à Arsenal, Man United, AC Milan ou encore les Rangers, aucun club n’est trop grand pour tomber. En suivant un plan, on peut arriver à un Anderlecht qui sera au top pendant un an, deux ans, trois, quatre… dix ans si c’est possible. Les plans du club ne vont pas se réaliser du jour au lendemain. Il faut prendre les bonnes décisions et avoir de la patience ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Les bulletins des Mauves face à Eupen: Murillo monte en puissance, Amuzu enfin concret

  • @Reuters

    Par Philippe Gerday

    Espagne

    Real Madrid: le rêve d’Eden Hazard vire au cauchemar

  • Blessé contre le Cercle. @News

    Par Sébastien Huzler

    Division 1A

    Mouscron: Perica peut craindre une déchirure

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. Tenues de protection et masques faciaux de rigueur pour les participants au carnaval de Venise, où toutes les festivités ont été annulées à partir de ce dimanche.

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite