Accueil Belgique

Laurent de Briey, le philosophe chargé de faire disparaître le CDH

Maxime Prévot a misé sur un homme de l’ombre actif depuis une dizaine d’années auprès de Joëlle Milquet, puis comme chef de cabinet de Marie-Martine Schyns. Sa mission ? Rien moins que lancer un nouveau parti. Il pilote l’opération « Il fera beau demain ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Son parcours. Originaire de Namur, Laurent de Briey a étudié la philosophie politique à l’UCL avant de passer une maîtrise en économie. À la fin de ses études, il devient directeur du centre d’études du CDH, sous Joëlle Milquet. Parallèlement à ses activités politiques, il est professeur en philosophie politique. En 2016, Marie-Martine Schyns est nommée ministre de l’Enseignement, il sera son chef de cabinet. Il est aussi l’un des initiateurs du mouvement politique pluraliste E-Change lancé en 2018. Il a 44 ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Ecoles: ce qui change ce lundi

Les nouvelles mesures prises par le Comité de concertation vendredi entrent en vigueur ce lundi. Il est notamment question du port du masque, d’aération et de détecteurs de CO2.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs