Open d’Australie: Caroline Wozniacki, ex-N.1 mondiale, termine sa carrière sur une défaite au 3e tour (vidéos)

AFP
AFP

Caroline Wozniacki, ex-N.1 mondiale, a terminé sa carrière sur une défaite 7-5, 3-6, 7-5 au 3e tour de l’Open d’Australie face à la Tunisienne Ons Jabeur (78e).

« Ce que j’ai réussi sur les courts a été incroyable (…) Le soutien de mon père qui m’a coaché toutes ces années… Voilà, ce sont des souvenirs qui ne me quitteront jamais. Je pleure, mais je suis heureuse », a-t-elle déclaré avant de quitter la Margaret Court Arena pour la dernière fois.

La Danoise (36e) avait annoncé le 6 décembre que l’Open d’Australie, qu’elle a remporté en 2018, serait son tout dernier tournoi. » Je suis professionnelle depuis l’âge de 15 ans et au cours de cette période j’ai vécu un extraordinaire premier chapitre de ma vie », avait-elle expliqué en annonçant en décembre sa décision d’arrêter le tennis.

Elle avait fait savoir en octobre 2018 qu’elle souffrait de polyarthrite rhumatoïde, une maladie inflammatoire qui s’attaque aux articulations. « Ces derniers mois j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup plus de choses que je voudrais faire en dehors du tennis. Épouser David (Lee, l’ancien joueur de basket en NBA, ndlr) en était une et fonder une famille également, tout en continuant de voyager autour du monde pour sensibiliser les gens à la polyarthrite rhumatoïde », avait-elle ajouté, en précisant que sa décision d’arrêter le tennis professionnel « n’avait rien à voir avec (sa) santé ».

Wozniacki, un temps fiancée au golfeur Rory McIlroy, a été N.1 mondiale durant 71 semaines entre octobre 2010 -elle avait 20 ans- et février 2018 après son titre à Melbourne à l’âge de 28 ans.

Au total, elle a remporté 30 titres dont un en Grand Chelem (Australie-2018) et les Masters de fin d’année à Singapour (2017) et a joué 25 finales dont deux à l’US Open (2009, 2014).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par Yves Simon, à Dubaï

    ATP - WTA

    Pour Kim Clijsters, «c’est un énorme pas en avant» (vidéo)

  • belga

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Une élimination mais 66% de satisfactions pour Kim Clijsters

  • PHOTO NEWS

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Elise Mertens: «Toute l’attention sur Kim Clijsters, c’est normal»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

  3. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: la Belgique en plein «catch 22»

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite