RDCongo: les droits de l’homme mis en péril par l’insécurité et l’impunité

RDCongo: les droits de l’homme mis en péril par l’insécurité et l’impunité
Reuters

Un an après l’arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi, l’insécurité et l’impunité continuent d’entraver la progression des droits humains en République démocratique du Congo (RDC), met en garde Amnesty International vendredi. L’organisation appelle la Première ministre belge Sophie Wilmès à mettre les droits de l’homme en haut de ses priorités lors de sa visite dans le pays d’Afrique centrale au mois de février.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous