Accueil Sciences et santé

Quatre cas de zika détectés à Anvers

Depuis l’alerte en Amérique du Sud, une vingtaine de voyageurs se font tester chaque semaine. Le risque de contamination est très faible.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

L’Institut de Médecine Tropicale (IMT) d’Anvers a décelé la semaine dernière deux cas « certains » de contamination par le virus Zika. Un cas « probable » de contamination a également été détecté, rapporte Het Laatste Nieuws et confirme l’institut. Fin de l’année dernière, un cas « certain » de contamination par le virus Zika avait déjà été détecté par l’IMT.

Depuis la couverture médiatique des cas de contamination par le virus Zika, une vingtaine de personnes sont examinées par semaine à l’IMT, un nombre qui reste à peu près constant. Il s’agit de personnes ayant voyagé en Amérique latine ou dans les Caraïbes. Le virus est transmis par les moustiques Aedes et provoque chez la plupart des gens contaminé une grippe bénigne. Il pourrait aussi avoir des conséquences graves sur le cerveau de fœtus et serait à l’origine de microcéphalies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs