Skeyes crée une filiale regroupant toutes ses activités liées aux drones

Pour Skeyes, les aéronefs sans pilote doivent être intégrés en toute sécurité et de manière efficace au trafic aérien existant. L'entreprise a donc investi dans ce secteur, notamment en lançant l'application droneguide, qui permet aux pilotes de vérifier où et quand ils sont autorisés à voler avec quel appareil et où les utilisateurs professionnels peuvent obtenir les autorisations nécessaires et notifier leurs vols aux autorités compétentes.

Différents projets sont en outre en cours pour tester des applications pratiques avec des drones en conditions réelles: vols d'inspection dans des zones portuaires, livraison de colis médicaux, coopération entre services de sécurité, etc.

Skeyes va désormais regrouper ces activités au sein d'une filiale appelée SkeyDrone, dont elle est pour l'instant l'unique actionnaire. Dans une seconde phase, elle cherchera des partenaires publics et privés (industriels) afin d'importer les connaissances et compétences nécessaires à l'activité.

La nouvelle entreprise fournira entre autres des services de navigation aérienne pour les aéronefs sans pilote. Si elle ne sera pas le seul acteur sur ce marché, elle aura sans aucun doute un rôle important à jouer avec l'expertise de sa maison-mère comme aiguilleur du ciel pour l'aviation avec pilote, l'expérience acquise avec les drones et les collaborations déjà existantes au sein du secteur, soutient Skeyes.

SkeyDrone se concentrera aussi sur les services pour sécuriser les infrastructures critiques (telles que les aéroports) contre les intrusions au moyen de drones.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate.

    Charles Michel rate son pari: il faudra encore un sommet pour le budget européen

  2. Les caricatures antisémites de l’année dernière seront-elles de retour dimanche dans les rues d’Alost
? Il semble que oui
!

    Le carnaval d’Alost pourrait donner lieu à de nouveaux dérapages: comment en est-on arrivé là?

  3. PHOTO NEWS

    Désormais, Mehdi Carcela est décisif d’une autre manière au Standard

La chronique
  • Un smartphone {pliable} ou {pliant}?

    Voici quelques jours, votre quotidien favori a répercuté une annonce qui n’avait rien de téléphoné, semble-t-il : une célèbre entreprise sud-coréenne va commercialiser en Belgique son deuxième smartphone pliable. Un smartphone pliable  ? Moue dédaigneuse dans les chaumières branchées High-Tech, qui se transforme toutefois en jubilation quelques lignes plus loin : cette fois, il est question d’un smartphone pliant. Un smartphone pliant ? Au risque d’encourir les ricanements condescendants de certains geeks, ce billet va tenter d’explorer les plis et replis de ces téléphones que l’on dit intelligents.

    Ils plient tous…

    Cette chronique vous a proposé, il y a quelques semaines, une analyse des suffixes -ant et -...

    Lire la suite