Karim Belhocine, l’entraîneur du Sporting de Charleroi: «On n’a pas une équipe pour calculer»

Karim Belhocine espère poursuivre la série à domicile.
Karim Belhocine espère poursuivre la série à domicile. - Belga

Après le partage concédé à Eupen la semaine dernière, le Sporting de Charleroi espère reprendre sa marche en avant lors de la réception de Malines ce samedi en début de soirée. « Ce sera à nouveau un match très compliqué et on sait ce qu’il peut nous apporter si on le gagne. Malines est une équipe accrocheuse, ce qui explique notamment qu’elle soit performante en déplacement, mais on se concentre sur ce qu’on a à faire de notre côté. Il n’y a pas vraiment de revanche à prendre par rapport au match aller parce que Diandy s’était blessé tout seul et les cris envers Ilaimaharitra sont le fruit d’une personne isolée », soulignait Karim Belhocine face à la presse ce vendredi.

Alors que Charleroi va disputer trois matches en huit jours, pas question de calculer pour le T1 sambrien. « On se concentre sur le match de ce samedi et on verra la suite. On n’a pas une équipe pour calculer. On verra ce qu’il en est dimanche, mais avant le match de ce samedi, on ne va rien calculer. »

Pour cette rencontre, Karim Belhocine peut compter sur l’ensemble de son noyau à l’exception de Cristophe Diandy, blessé depuis le match aller, et Younes Delfi, malade. Joris Kayembe pourrait faire partie de la sélection, qui sera dévoilée plus tard ce vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par GUILLAUME RAEDTS

    Europa League

    Toby Alderweireld, Anvers dans la peau

  • Photo News

    Par Eric Clovio

    Ligue des Champions

    Ligue des champions: Ansu Fati, pour percer les ténèbres du Barça

  • Photonews

    Par Vincent Joséphy

    Ligue des Champions

    Ligue des champions: une opportunité en or pour Bruges

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous