Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires d’Edouard Louis en 9 photos

Son père, la maison de son enfance, ... Edouard Louis confie au « Soir » et en image ce qui a fait son identité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans le cadre de nos entretiens sur les Racines élémentaires, nous demandons à nos interlocuteurs de nous confier quelques photos de leur album, qui représentent des personnes, des lieux, des films, des livres, ou des événements qui les ont marqués.

Le choix d’Edouard Louis s’est porté sur un cliché de son père, figure centrale de ses jeunes années, auquel il a d’ailleurs consacré un livre (Qui a tué mon père, chez Seuil), la maison où il a grandi, la saga Harry Potter, le livre Retour à Reims de Didier Eribon (une œuvre qui, dit-il, a bouleversé sa vie), un instantané d’un pas de danse avec son amie d’enfance et, enfin, une photo de lui à 12 ans, affichant les couleurs de l’Olympique de Marseille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les racines élémentaires

Grand format Les Racines élémentaires de David Hockney: «J’ai toujours su que je devais quitter Bradford»

David Hockney nous ouvre les portes de son légendaire refuge normand, où il s’est réinventé durant la pandémie. Le grand maître britannique nous raconte ses jeunes années, sa passion pour les arts, son envol vers New York et Los Angeles, son retour vers le Yorkshire natal… A près de 85 ans, Hockney fume, peint, s’amuse. Et savoure le temps qui reste, « ici et maintenant »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs