Victoire impérative contre Malines pour le Sporting de Charleroi

photo news
photo news

Deuxième au moment d’entamer le sprint final, le Sporting de Charleroi a vu Gand et l’Antwerp lui passer devant le week-end dernier pendant que le FC Bruges augmentait son avance sur lui. Et s’il a toujours un match en retard à jouer contre ces mêmes Brugeois mercredi prochain qui pourrait lui servir de bonus sur la concurrence en cas de résultat positif, c’est dès ce samedi soir que Charleroi doit reprendre sa marche en avant vers les Playoffs 1. « Ce sera notre premier match à domicile (NDLR, où le RCSC n’a plus encaissé depuis début octobre) en 2020 et on aura à coeur de faire un bon résultat. Ce sera une rencontre compliquée et il s’agira d’être fort dans tous les domaines face à une formation accrocheuse », soulignait Karim Belhocine ce vendredi en conférence de presse.

S’il refuse de pointer ce match comme étant plus décisif qu’un autre avant le calendrier dantesque qui attend Charleroi, le T1 sambrien ne veut pas non plus prendre ce duel comme une revanche de l’aller. Pour rappel, les Zèbres avaient dû se contenter d’un point après avoir mené deux fois au score, mais avaient également perdu Cristophe Diandy sur blessure avant de voir Marco Ilaimaharitra être visé par des cris racistes en fin de match. « Que ce soit par rapport à Cristophe ou Marco, on ne peut pas dire qu’il y a une revanche parce que dans le cas de Diandy, il se blesse un peu seul et les actes qui ont visé Marco sont le fruit d’une personne isolée. On ne peut donc pas en vouloir à tout Malines. »

Remettre les pendules à l’heure

Auteur d’un but somptueux au match aller, Núrio veut tout de même remettre les pendules à l’heure avec le KaVé. « On aurait pu faire mieux lors de cette rencontre, tout comme lors de celle de la semaine passée à Eupen. Et pour ça, on espère prendre les trois points », assurait l’international angolais.

« On doit essentiellement se concentrer sur notre rôle à nous », pointait le T1 carolo au moment d’évoquer les très bons résultats de Malines en déplacement cette saison. « Ce sera probablement un bon match de football, avec beaucoup d’intensité. »

Une intensité qui pourrait laisser des traces alors que Charleroi se devra d’être à nouveau opérationnel quatre jours plus tard lors de la réception du leader brugeois au Mambourg. « On n’a pas une équipe pour calculer quoi que ce soit. Là, on prépare le match de ce samedi et s’il y a des calculs à faire, on ne les fera pas avant dimanche ! »

D’ici là, les Zèbres espèrent relancer la machine dans ce qui est, sur papier, l’un des matches à gagner absolument pour filer vers le Top 6, qui leur tend les bras.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous