L’Eintracht Francfort prend une décision importante: le club allemand va déchoir un ancien nazi de sa présidence d’honneur

photo news
photo news

Rudolf Gramlich, deux fois à la tête du club (1938-1942) et (1955-1970), avait été nommé président d’honneur de l’Eintracht alors qu’il avait servi en tant qu’officier SS entre 1939 et 1940 sous le régime nazi d’Adolf Hitler. Il est mort en 1988.

« La manière dont l’Eintracht Francfort fait face ce week-end à ses responsabilités est un exemple et un signal important », a déclaré le président de la Fédération allemande de football (DFB), Fritz Keller. « Cette souffrance sans précédent qui a été infligée aux gens est d’autant plus douloureuse que le football, qui est aujourd’hui synonyme de compréhension et de diversité et contre le racisme et la discrimination, n’a pas résisté à l’époque. Au contraire, il était complice «, a-t-il ajouté.

Gramlich, capitaine de l’équipe d’Allemagne pendant les Jeux olympiques de 1936 à Berlin, est devenu en 1975 membre honoraire de la DFB. Il avait auparavant été président de la commission de la Bundesliga au sein de la Fédération allemande (1968-1974).

La DFB a affirmé qu’« à la lumière des nouvelles découvertes que l’Eintracht présentera » dimanche, elle examinerait si d’autres distinctions accordées à Gramlich peuvent également être révoquées.

Keller a également souligné que l’ancien président de la Fédération allemande de football de 1925 à 1945, Felix Linnemann, avait participé activement à la déportation des Sinté et des Roms vers Auschwitz sous le régime nazi.

« Nous avons une responsabilité particulière », a-t-il insisté.

La Fédération allemande de football organise lundi une « Journée du souvenir » avec de nombreuses activités pour rendre hommage aux victimes de l’Holocauste, le jour du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d’Auschitwz-Birkenau, en Pologne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous