Accueil Économie Consommation

La Wallonie a dépassé le gigawatt d’éolien installé

Il y a 440 éoliennes au sud du pays, dont 45 qui ont commencé à tourner en 2019. La fédération Edora souhaiterait renforcer le rythme de croissance. Et propose une « Pax eolienica II » au gouvernement wallon.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est un symbole : le parc éolien wallon a franchi l’année dernière le cap du gigawatt de puissance installée (1.036,1 mégawatts pour être précis), équivalente à celle… d’un réacteur nucléaire. C’est ce qui ressort des derniers chiffres rassemblés par l’Apere, l’ASBL de promotion des énergies renouvelables, à la demande d’Edora, la fédération des entreprises du secteur. Certes, en termes d’électricité effectivement produite, la différence est encore grande : alors qu’un réacteur nucléaire produit en moyenne entre 75 % et 80 % de l’énergie maximale théorique (on parle de « facteur de charge »), l’éolienne tourne généralement entre 20 et 25 %. Autrement dit, il faudrait multiplier par trois ou quatre la puissance éolienne installée pour obtenir la même quantité de courant. Cela étant, pour la première fois depuis le début de la décennie, plus de 100 nouveaux MW d’énergie éolienne ont été installés au sud du pays en douze mois, avec 45 nouveaux « moulins » plantés dans le sol wallon.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Courtois Christophe, lundi 27 janvier 2020, 18:38

    Dites vos pompes à chaleur, avec quoi les alimentez-vous ? Les pompes à chaleur ne sont pas si écologiques que cela, c'est le même principe qu'un airco. Ces échangeurs utilisent un fluide caloporteur hautement polluant pour l'atmosphère en cas de fuite ( accident, mise au rebut non controlée, ...) et qui contribue fortement au GES. L'éolien est avec le solaire les seules vraies sources d'énergie renouvelables actuellement disponibles. Stocker de l'énergie éolienne est très simple et peut se faire par turbinage. Un bon projet consisterait à supprimer tous les éclairages inutiles (autoroutes) et à remplir un bassin en altitude. Le jour, par besoin ( manque de vent ou surconsommation temporaire), l'énergie serait récupérée par turbinage ( cf barrage de l'eau d'heure). Le problème de l'énergie passe d'abord par nos habitudes de consommation et par son prix trop bas. Dès l'instant où le prix de l'énergie augmentera, les consommateurs seront attentifs à cette dépense. Même combat pour les carburants. Il n'y a pas de raison pour que nous ne soyons pas capable de réduire notre consommation, il suffit de se souvenir de nos grands-parents qui eux connaissaient la valeur des choses, ne gaspillaient pas et étaient habitués à moins de ''confort''.

  • Posté par Andre Georges-marc, lundi 27 janvier 2020, 13:19

    Manipulation. Les éoliennes produisent quand il y a du vent, mais pas trop, et l'électricité produite ne peut être stockée donc, contrairement à une centrale normale (atomique ou autre), la production des éoliennes n'est pas fiable. L’existence des éoliennes est donc gênante (qui voudrait vivre à leur pied?) et peu fiable. Leur présence est néanmoins utile, mais elles ne remplaceront jamais des productions plus classiques.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, lundi 27 janvier 2020, 12:35

    Quelle blague, comparer les éoliennes au nucléaire et également mettre en comparaison des chiffres dont les uns sont en MW et les autres en GW, ce qui est loin d'être comparable ! Surtout, tenir compte qu'avec les éoliennes, pas de vent = pas d'électricité alors qu'avec le nucléaire, vent ou pas vent pas besoin de bougies.

  • Posté par Bayens Remi, lundi 27 janvier 2020, 12:55

    Il faudrait une fois pour toutes expliquer la différence qu'il y a entre puissance (MW) et énergie fournie (MWh). Cet article confond les 2. On mélange MW et GWh. Si c'est sur des connaissances aussi basiques, nous sommes mal partis pour une politique raisonnée et raisonnable. La différence comprise entre puissance pilotable et puissance fatale (Eolien et solaire) sont fait que l'on de manière raisonnée et effectuer des économies pour tout un chacun. Cet article très mauvais ignore ces principes de base.

  • Posté par Philippe Pasman, lundi 27 janvier 2020, 10:54

    Eolien une escroquerie monstrueuse. Regardez l’Allemagne qui a dépensé des centaines de milliards d’euros pour un résultat médiocre et des centrales au charbon qui tournent à plein régime, l’Espagne même chose. On se fait rouler et la naïveté d’Ecolo est complice de ces grosses boites qui font fortune sur notre dos. Avec cet argent le gouvernement pourrait aider les wallons a installer des pompes a chaleur.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs