Changement majeur pour les Jeux 2020: de l’hydrogène sera utilisé pour faire brûler la flamme olympique

photo news
photo news

Au lieu d’utiliser du gaz de pétrole liquide et pour des raisons écologiques, le comité d’organisation des JO 2020 prévoit de faire brûler la flamme olympique à l’hydrogène sur la torche en trois endroits, à Fukushima, Tokyo et dans la préfecture d’Aichi, ont-ils expliqué à la télévision japonaise NHK ce week-end. L’hydrogène est considéré comme le combustible le plus propre et le plus efficace.

Ce même système sera utilisé pour faire brûler la flamme dans les vasques du stade Olympique de Tokyo et dans la baie de Tokyo.

’Tokyo 2020’ tient ainsi à promouvoir une énergie propre et souligne sa préoccupation des questions environnementales.

Une semblable initiative avait été menée durant les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’Hiver qui se sont achevés la semaine dernière à Lausanne. Les organisateurs avaient utilisés des granulés de bois suisses respectueux de l’environnement pour maintenir la flamme olympique.

La parcours de la flamme des Jeux de Tokyo passera par Fukushima, symbole de l’une des plus grandes catastrophes de l’histoire, frappé par un tremblement de terre et un tsunami le 26 mars 2011 déclenchant une catastrophe nucléaire.

Les Jeux Olympiques se dérouleront du 24 juillet au 9 août à Tokyo. Les Jeux Paralympiques suivront du 25 août au 6 septembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous