Accueil Société

Le roi Albert II admet être le père biologique de Delphine Boël

Dans un communiqué, le roi a tenu à souligner qu’il n’a été mêlé à aucune décision familiale, sociale ou éducative relative à Delphine Boël.

Temps de lecture: 2 min

Le roi Albert II a, via un communiqué de son avocat, annoncé ce lundi qu’il a pris connaissance des résultats ADN et que ceux-ci indiquent qu’il est bien le père biologique de Delphine Boël. Dans ce communiqué, le roi a tenu à souligner qu’il n’a été mêlé à aucune décision familiale, sociale ou éducative relative à Delphine Boël.

« Sa Majesté le Roi Albert II a pris connaissance des résultats du prélèvement ADN auquel il s’est prêté à la demande de la cour d’appel de Bruxelles. Les conclusions scientifiques indiquent qu’il est le père biologique de Madame Delphine Boël », expose Me Alain Berenboom.

« Même s’il existe des arguments et des objections juridiques pour justifier le fait qu’une paternité légale n’est pas nécessairement le reflet d’une paternité biologique et que la procédure adoptée lui paraît contestable, le Roi Albert a décidé de ne pas les soulever et de mettre un terme dans l’honneur et la dignité à cette procédure pénible », poursuit le conseil de l’ancien souverain des Belges.

« Le Roi Albert tient à faire observer que, depuis la naissance de Madame Delphine Boël, il n’a été mêlé à aucune décision familiale, sociale ou éducative quelconque relative à Madame Delphine Boël et qu’il a toujours respecté le lien qui existait entre Madame Delphine Boël et son père légal [qui était Jacques Boël] », précise toutefois l’avocat.

« Plus de quarante ans plus tard, Madame Delphine Boël a décidé de mettre fin à son lien légal et socio-affectif avec son père et de changer de famille. Et cela au travers d’une procédure longue, douloureuse et qui s’est révélée judiciairement contradictoire. Cette procédure n’a pas respecté la vie privée des parties. Respectueux des institutions judiciaires, le Roi Albert s’est abstenu pour sa part d’intervenir dans les débats hors des prétoires. Voilà pourquoi, il a décidé de réagir et d’expliquer sa position dans cette affaire », déclare encore Me Berenboom.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

62 Commentaires

  • Posté par Goffart Marc, lundi 27 janvier 2020, 20:36

    Il y en de sang royal qui s'échappe de leur famille d'autre se batte pour s'y joindre. La v ie est une lutte pour tous

  • Posté par Gits Gisèle, lundi 27 janvier 2020, 20:26

    Et si le père biologique avait été un quelconque quidam, aurait-on eu droit à tout ce " cinéma"?

  • Posté par GILOT Maurice, lundi 27 janvier 2020, 19:16

    Triste Triste Sire donneur de leçons!!!! Quelle famille !!! qui ne tire sa richesse que d'un aieul sans aucun scrupule ( Léopold 2) Bref Bravo Madame!!

  • Posté par Bertrand Luc, lundi 27 janvier 2020, 19:11

    On s'en fou du moment que ça ne nous rien.Que cette bande de bobos ignorants de la condition des pensionnés à 1000 euros nous foutent la paix(royale)

  • Posté par LAMBERT André, lundi 27 janvier 2020, 19:01

    Toute cette comédie pour enfin aboutir à la vérité qui était pourtant évidente. Et tout cela pour ne pas déplaire à Paola. Bien triste Sire !!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko