Accueil Société

Affaire Delphine Boël: la justice et l’ADN ont eu raison du déni d’Albert II

Coup de théâtre : Albert II reconnaît être le père biologique de Delphine Boël, après six ans et demi de procédure judiciaire durant lesquels il le niait. Son pourvoi rejeté en cassation et les résultats de l’analyse génétique l’y ont contraint.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 6 min

Après des années de tentatives de rapprochement, quelques discrets essais de conciliation à l’amiable, et six ans et demi de procédure judiciaire, le roi Albert II a surpris tout le monde, lundi sur le coup de 17h40, en publiant un communiqué via ses avocats. Alors que l’un de ceux-ci, Me Alain Berenboom, nous disait encore en décembre qu’« Albert II n’avait jamais considéré Delphine Boël comme sa fille », les conseils royaux, à la demande de leur client, admettent désormais le lien de parenté : « Les conclusions scientifiques du prélèvement ADN, auquel le roi s’est prêté à la demande de la cour d’appel de Bruxelles, indiquent qu’il est le père biologique de Madame Delphine Boël. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Nisouck André, jeudi 30 janvier 2020, 7:52

    Et dire qu'il a été Roi; quelle tristesse de voir un tel comportement. Je n'ai plus aucun respect pour cette royauté qui n'est même pas capable de comportements respectueux et responsables. Bravo à Delphine et à Maître Uytendaele!

  • Posté par Carnoy Gilles, mardi 28 janvier 2020, 13:16

    50

  • Posté par Carnoy Gilles, mardi 28 janvier 2020, 13:15

    La réserve de l'article 913 du Code civil est à présent de 5 %. L'article du Soir n'en tient pas compte.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 28 janvier 2020, 12:52

    Une très belle et grande victoire judiciaire et politique en fin de compte, sociétale pour Maître Uyttendaele. Félicitations!

  • Posté par Frere Marc, mardi 28 janvier 2020, 12:04

    Maître Uytendaele répète à l'envi : elle ne l'a pas fait pour l'argent, la fortune de Jacques Boel est plus importante que celle d'Albert,... La deuxième partie de la phrase est peut-être vraie, mais même si cela a l'air de corroborer l'affirmation selon laquelle elle ne ferait pas cela pour l'argent, j'ai des doutes, en effet, Delphine disait au soir : "Boël, mon père adoptif, a pris des dispositions en vertu desquelles je n'hérite de rien. Je ne suis ni ne serai l'héritière de la famille Boël", déclare mercredi Delphine Boël au Soir Magazine dans un droit de réponse à un article paru en novembre 2012. Je pense qu'il va encore y avoir matière à écrire dans cette affaire.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs