Accueil Culture Musiques

Igor Gehenot: «Je suis de plus en plus moi-même, je suis honnête par rapport à qui je suis»

Revoici le pianiste avec son dernier opus, « Cursiv ». Un album profond qui apaise l’âme.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Première apparition d’Igor Gehenot dans les colonnes du Soir en juillet 2010, première interview (pour son premier album en trio Road Story) en avril 2012. Depuis, le pianiste belge n’a plus quitté les pages jazz du journal. Pour ses multiples apparitions avec LG Jazz Collective, en duo avec Laurent Barbier ou Nicolas Kummert ou Amaury Faye, avec 4 four Wings, en quartet avec Stéphane Mercier, et en leader de son trio avec Sam Gerstmans et Teun Verbruggen, puis en quartet avec Alex Tassel, Viktor Nyberg et Jérôme Klein, et j’en oublie certainement.

Un deuxième album en trio, Motion, en 2014. Un premier album avec son quartet en 2017, simplement baptisé Delta. Et le voilà aujourd’hui, à 30 ans, avec un nouvel album avec ses complices de Delta plus le saxophoniste David El-Malek. Un disque superbe qui montre que le chien fou des débuts est devenu mûr, sûr de lui, sûr de sa musique, en pleine possession de son art.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs