Accueil Société

Archive: les confidences de Sybille de Selys Longchamps sur sa relation avec Albert II

La mère de Delphine Boël sort de son silence pour défendre sa fille. Elle explique la souffrance de sa fille unique et les discriminations qu’elle subit – qui expliquent, selon elle, sa démarche judiciaire. Elle raconte aussi l’ostracisme dont elle se dit victime. Et sa longue relation avec Albert. « Parce que les vérités doivent être dites. »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 21 min

Coup de tonnerre, ce lundi 17 juin : Delphine Boël, la fille naturelle d’Albert II, assigne le roi, le prince Philippe et la princesse Astrid, ainsi que son père légal Jacques Boël, au tribunal. Objectif : obtenir des prises ADN permettant d’établir qu’elle est bien la fille du Roi.

Depuis, chacun s’interroge : mais qu’est-ce qui motive Delphine Boël ? Beaucoup y voient un intérêt financier : si elle était reconnue quatrième enfant du roi, elle hériterait d’une part de sa fortune à sa mort (comme enfant née hors mariage, elle n’intervient par contre pas dans la succession au trône, la Constitution ne tenant compte que des enfants légitimes).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs