Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

France-Wallonie : poursuivre la coopération médicale frontalière

Les programmes de partenariat transfrontalier en matière médicale existent depuis une dizaine d’années, surtout là où il y a des lacunes médicales. Via Interreg, des zones organisées d’accès aux soins transfrontaliers ont été mises au point. Un nouveau programme dédié à la prévention et prise en charge des maladies chroniques vise à élargir l’offre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Cela fait une dizaine d’années désormais qu’une réelle coopération transfrontalière est de rigueur en matière de soins de santé, entre la France et la Belgique, via le projet Interreg V France Wallonie Vlaanderen. Pour Henri Lewalle, coordinateur de ce projet, « cette coopération constitue incontestablement un modèle au sein de l’Union européenne, principalement en matière d’accès aux soins. La création entre 2008 et 2015 de territoires de santé transfrontaliers, dénommés ZOAST pour Zone organisée d’accès aux soins transfrontaliers, permet aux patients résidant dans l’espace frontalier franco-belge d’accéder aux soins de part et d’autre de la frontière dans les établissements de soins repris dans les conventions Zoast sans obstacle administratif ni financier. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs