EuroMillions: à partir du 1er février, le gain maximal passe à 250 millions d’euros

EuroMillions: à partir du 1er février, le gain maximal passe à 250 millions d’euros
AFP

Quelques changements sont à prévoir pour l’EuroMillions cette année, rapporte La Voix du Nord. Le plus notable est l’augmentation du gain maximal. Ce lundi, la Française des jeux (FDJ) a confirmé qu’à partir du 1er février, il sera possible de remporter jusqu’à 200 millions d’euros contre 190 millions depuis 2012 dans neuf pays (France, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Belgique, Irlande, Autriche, Suisse et Luxembourg).

À partir de ces 200 millions, tant qu’il n’y aura pas de gagnant, le gain augmentera par paliers de 10 millions, jusqu’à atteindre 250 millions d’euros. « Le nouveau jackpot […] pourra être remis en jeu durant quatre tirages consécutifs, avant d’être forcément remporté ou partagé au rang inférieur gagnant. À la fin de ce cycle, le plafond augmentera de 10 M€ pour atteindre 210 M€. Le même mécanisme s’appliquera jusqu’à un plafond maximum de 250 M€ », détaille la FDJ dans un communiqué. Et si aucun joueur ne trouve la combinaison gagnante (5 numéros et 2 étoiles), le méga jackpot de 250 millions sera partagé entre les gagnants de rang 2.

Une baisse de gains pour les rangs inférieurs ?

Mais selon le site TirageGagnant, cette bonne nouvelle a également un coût : les baisses de gains seront drastiques pour les rangs suivants, allant jusqu’à une chute de 57,78 %. « Chacun des rangs de gains voit sa part des mises reversées être rabaissé, du rang nº2 au rang nº14, explique le site spécialisé. Ainsi, les gains intermédiaires devraient baisser avec l’arrivée de la nouvelle formule 2020, et de façon drastique pour certains rangs de gains qui voit une baisse allant de 9 % pour le rang 13 à 57,78 % pour le rang nº4. » De son côté, la FDJ indique que les chances de gain resteront similaires avec une chance sur treize de remporter un lot.

Autres nouveautés pour 2020 : des jackpots qui augmentent plus rapidement pour atteindre la barre symbolique des 100 millions d’euros et trois tirages spéciaux par an avec un jackpot garanti d’environ 130 millions d’euros, contre deux en moyenne actuellement.

Les joueurs devront toujours choisir cinq numéros, entre 1 et 50, ainsi que deux étoiles entre 1 et 12 et le prix de la grille reste le même : 2,50 euros.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous