Accueil Médias

Médias: les éditeurs s’interrogent sur leur présence au capital de RTL

Un exercice de valorisation des parts d’Audiopresse (34 %) dans RTL vient d’être mené par une banque d’affaires. En filigrane, c’est l’avenir de RTL qui se dessine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Des mouvements dans l’actionnariat de RTL Belgium sont-ils à prévoir ? Il nous revient en tout cas que l’entreprise a mandaté début décembre la banque d’affaires, Degroof Petercam, pour calculer la valeur de RTL et de toutes ses filiales. Les résultats de cet exercice ont été présentés à la mi-janvier aux deux actionnaires, à savoir la CLT-UFA, maison mère luxembourgeoise de RTL Belgium avec 66 %, et à Audiopresse (34 %), une société de participation détenue par quatre éditeurs de presse : Rossel (Le Soir, Sudpresse…), IPM (La Libre, la DH), Mediahuis (De Standaard, Het Nieuwsblad) et le Holding Echos (Mediafin, Grenz-Echo). Celle-ci a été créée en 1985 et regroupait à l’époque une douzaine d’entreprises de presse quotidienne. Leur présence dans le capital de la chaîne privée avait été imposée par le gouvernement de l’époque en compensation de l’autorisation donnée à RTL de faire appel à la publicité commerciale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs