Accueil Belgique

Quatre cents élèves du secondaire face à l’histoire coloniale belge

A l’aube du 60e anniversaire de l’indépendance du « Congo belge », l’Université Saint Louis replaçait ce mardi la question coloniale au cœur du débat lors d’une conférence à laquelle près de 400 élèves de l’enseignement secondaire ont participé. L’occasion de se rendre compte de l’étendue de leurs connaissances de cet événement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un rapide sondage, en amont de la conférence, suffit pour se rendre compte de l’état des connaissances de l’histoire coloniale belge de la grande majorité des 400 élèves du secondaire présents. « Je ne sais pas grand-chose de cet épisode de l’histoire. Ce que j’en sais provient seulement des médias », reconnaît Aurélie. Certains ont pourtant déjà bel et bien entendu parler du concept de colonisation. « C’est un pays qui en envahit un autre et qui y impose ses lois », s’essaye Alice. « C’est un concept qui a été utilisé par Christophe Colomb », lance, pour sa part, Thibaut.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hendschel Edgard, mercredi 29 janvier 2020, 11:51

    Je cite : "comment le Belge a voulu civiliser la population, comment il a voulu construire une colonie modèle". En ce qui concerne le Congo, pourquoi ne pas aussi débattre de comment UN noble belge a voulu s'enrichir en commettant ou en faisant commettre des actes ... ignobles ?

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs