Le Standard confirme des perquisitions chez le président Bruno Venanzi et au siège du club

La police a procédé à des perquisitions au domicile de Bruno Venanzi, le président du Standard, et au siège du club a également été perquisitionné. Les perquisitions à Sclessin se sont terminées aux alentours de 10h30.

Le Standard a confirmé, dans un communiqué publié mercredi sur son site internet, que des perquisitions ont été menées au club ainsi qu’au domicile de Bruno Venanzi, le président du club.

Il s’agit de «perquisitions ordonnées par un juge d’instruction bruxellois dans le cadre d’une enquête en cours sur l’agent de joueurs Christophe Henrotay», précise le Standard.

«Par leur collaboration étroite avec les autorités judiciaires, le Standard de Liège et son président entendent vouloir aider la justice au mieux dans l’avancement de son enquête et espère que toute la lumière y sera faite très rapidement. Notre club et Bruno Venanzi sont sereins car rien ne leur a été reproché dans le cadre de ces investigations. Par ailleurs, le secret de l’instruction dans une enquête en cours nous engage à ne pas donner plus d’informations», ajoute le Standard.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous